Economie

Des investisseurs chinois au chevet de Chelsea FC ?

chelsea investisseurs chinois
Hanafi Latif / Shutterstock.com

Cherchant à boucler le financement du projet de modernisation de Stamford Bridge, le Board de Chelsea FC pourrait faire appel à des investisseurs chinois pour finaliser le dossier.

Comment un propriétaire de club de football peut-il financer un projet de nouveau stade sans mettre la main à la poche via une opération d’augmentation de capital ? C’est la question à laquelle Roman Abramovitch, propriétaire de Chelsea FC, tente de répondre en choisissant la meilleure option possible pour son club.

Selon les informations dernièrement rapportées par la presse britannique, le propriétaire des Blues aurait dernièrement pris contact avec des investisseurs chinois afin de trouver les fonds nécessaires permettant de boucler le budget.

Toujours selon les éléments indiqués, Roman Abramovitch ne souhaiterait pas en contrepartie céder des parts du capital social de Chelsea FC. L’opération serait alors concrétisée par des prêts contractés par le club auprès des investisseurs concernés et remboursés grâce aux revenus additionnels générés par l’enceinte modernisée.

Pour pouvoir porter la capacité de Stamford Bridge à 60 000 places assises, Chelsea FC aurait planifié un budget de l’ordre de 500 M£ (560 M€). Un montant non-négligeable mais qui devrait être largement rentabilisé par les recettes additionnelles engrangées grâce au nouvel outil.

Chelsea FC : du retard à prévoir dans la modernisation de Stamford Bridge ?

En effet, selon les estimations réalisées par sa direction, Chelsea FC devrait être en mesure de doubler son chiffre d’affaires et d’atteindre la barre des 700 M£ (785 M€) aux alentours de 2025. Un niveau de revenus qui permettrait ainsi de positionner le club dans le top 5 européen, toujours selon les estimations du Board des Blues.

En parallèle de la recherche de fonds actuellement menée au sein du club, la direction de Chelsea FC doit également mener d’autres tractations pour pouvoir concrétiser son projet. Si le club a reçu au printemps dernier les autorisations des différentes collectivités locales pour démarrer la modernisation de Stamford Bridge, le club londonien doit encore négocier certains accords avec des opérateurs privés pour pouvoir réellement démarrer le projet.




 

Enfin, un dernier casse-tête doit être résolu d’ici-là : trouver le bon stade de repli en capacité de maintenir les recettes matchday générés par Chelsea FC durant les travaux de modernisation de Stamford Bridge. Une problématique qui suscite actuellement des maux de tête au sein de la direction des Blues…

Articles populaires

To Top
Tweetez5
Partagez14
Partagez