Economie

Chiffre d’affaires en hausse pour l’Olympique Lyonnais ?

ol chiffre d'affaires T1 2017-18
Marco Iacobucci EPP / Shutterstock.com

L’Olympique Lyonnais a communiqué hier les premiers éléments concernant ses activités pour le premier trimestre de l’exercice 2017-18.

Malgré sa non-participation à la Champions League, l’Olympique Lyonnais affiche tout de même une belle progression de ses revenus au premier trimestre de l’exercice 2017-18 par rapport à T1 2016-17. Au total, le club rhodanien a généré des revenus à hauteur de 100,4 M€, en hausse de… 105% (!) par rapport à la saison dernière.

Bien entendu, cet impressionnant taux est dû à l’activité enregistrée par l’Olympique Lyonnais sur le marché des transferts. En grande partie grâce au départ d’Alexandre Lacazette à Arsenal, l’OL a ainsi perçu 65,8 M€ de revenus liés à la cession de joueurs. Un montant en hausse de plus de 64 M€ par rapport à la même époque la saison dernière !

Concernant les revenus opérationnels, sans surprise, l’OL affiche une contraction de 27% lors de ce premier trimestre de l’exercice 2017-18, due essentiellement à son absence en Champions League. Une non-participation en C1 qui provoque notamment une diminution des dotations versées par l’UEFA de l’ordre de 13,7 M€ sur ce seul premier trimestre !

L’OL enregistre une hausse de ses revenus de billetterie

Parmi les excellentes nouvelles, malgré son absence en Champions League, l’Olympique Lyonnais est parvenu lors de ce premier trimestre à enregistrer une hausse de 23% de ses revenus de billetterie pour atteindre la barre des 7 M€. Malgré son basculement en C3, l’OL parvient à stabiliser ses revenus aux guichets provenant des compétitions européennes. Et en championnat, le club a généré 1,3 M€ de recettes additionnelles car le club a disputé une rencontre supplémentaire par rapport à la saison dernière.

Globalement, en exploitant le Groupama Stadium, l’Olympique Lyonnais est parvenu à générer un revenu matchday moyen – comprenant la billetterie B2C, la billetterie B2B et les revenus de merchandising générés lors du jour de match – à hauteur de 1,5 M€ lors de ce premier trimestre de l’exercice 2017-18. Un montant qui est en hausse 100 000 € par rapport à la saison précédente.




 

En revanche, malgré l’entrée en vigueur du contrat de naming conclu avec Groupama le 1er août dernier, l’OL n’est pas parvenu à accroître ses revenus de sponsoring. Le club affiche un recul de 500 000 € par rapport au 1er trimestre de la saison 2016-17. Une baisse de revenus qui est expliquée par l’OL par l’arrivée à échéance de certains contrats technologiques qui avaient été mis en place au moment de la construction du stade. Néanmoins, cette baisse ponctuelle pourra à terme certainement être compensée par le développement du club en Chine, via les activités actuellement menées par son joint-venture Beijing OL FC.

Articles populaires

To Top
Tweetez30
Partagez60
Partagez66

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer