Stratégie

Pourquoi les clubs français succombent-ils à la mode du musée ?

Le 21 décembre prochain, à l’occasion de la réception du FC Nantes Atlantique, l’AS Saint-Etienne inaugurera son musée dédié à l’histoire du club. Initiative originale en France, elle devrait faire des émules au sein de la Ligue 1. D’autres projets devraient rapidement voir le jour pour des raisons financières. Explications…

Philippe Gastal est un homme heureux. L’historien de l’ASSE inaugurera le musée des Verts lors de la réception du FC Nantes Atlantique le 21 décembre prochain comme prévu. A l’intérieur de cet édifice, qui se situe au premier étage du stade Geoffroy-Guichard (espace de 800 m² à l’angle sud-ouest), les supporters ou curieux de l’ASSE trouveront des objets mythiques du club. Ballon du huitième de finale retour historique de C1 face à Hadjuk Split (1974), tenue de superman de Jérémie Janot… le président des Verts, Roland Romeyer, a même déboursé 20 000 euros pour acheter les célèbres poteaux carrés de Glasgow afin de les exposer dans le musée.

Avec la création de ce musée, le club espère faire revivre la fièvre verte des années fastes du club tout en attirant un tourisme footballistique. Chaque année, le stade Geoffroy Guichard accueille des centaines de touristes venus de toute l’Europe pour visiter l’antre de l’ASSE. Désormais, ils pourront également se rendre dans le musée du club afin de se plonger en profondeur dans l’histoire des Verts.

Une ouverture de musée est prévue au PSG

Si le club de l’ASSE en parle peu, le nouveau musée pourrait également représenter une rentrée financière supplémentaire pour le club. Demandant un investissement minime (loyer compris dans la location à la ville de Geoffroy Guichard, personnel peu nombreux, coût d’acquisition des différentes pièces exposées relativement faible excepté pour les poteaux carrés…), le club pourrait générer des bénéfices non-négligeables dès les premières années. Le club ouvrira le musée avec une tarification attractive : l’entrée sera de l’ordre de 7€ et un tarif réduit de 5€ sera disponible. Si le club atteint la barre des 50 000 entrées lors de la première année d’exploitation du musée, le club percevra alors plus de 300 000 € de revenus (TVA déduite).

Cette initiative lancée par l’ASSE inspire fortement le PSG. Depuis juillet, les dirigeants du Paris Saint-Germain multiplient les visites de locaux d’une surface de 2 000 m² aux alentours du Boulevard Haussmann. Nasser Al-Khelaifi souhaite rapidement ouvrir un musée dédié au PSG dans l’hyper-centre de la capitale.

Le PSG souhaite imiter le modèle du FC Barcelone

Contrairement à l’ASSE, le club parisien ne souhaite pas loger son musée au cœur de son enceinte. Car celui-ci doit répondre à une autre mission : profiter de l’attractivité touristique mondiale de la ville de Paris (et du boulevard Haussmann) pour attirer une clientèle internationale autour du PSG. Grâce à un musée situé au cœur de la capitale, le club pourra exposer sa marque aux yeux de touristes venus du monde entier. Ce musée doit servir de tremplin pour l’internationalisation de la marque PSG.

Au-delà de l’aspect marketing avec la construction d’une marque de renommée internationale, l’implantation du musée au cœur de Paris répond également à un enjeu financier. De ce côté-là, le PSG regarde du côté du FC Barcelone. Chaque année, le musée des Blaugranas reçoit la visite de plus de 1,5 million de personnes. Il s’agit du troisième musée le plus visité d’Espagne ! Avec un prix d’entrée moyen de 20 €, le club catalan génère chaque année plus de 30 000 000 € de revenus grâce à son musée.

musée fc barcelone

Grâce à son musée, le FC Barcelone génère plus de 30 millions d’euros de revenus par an.

Pourtant, le musée du FC Barcelone se situe en plein Camp Nou. Mais le Parc des Princes ne possède pas la même renommée que la mythique enceinte du FC Barcelone. Les dirigeants qataris savent qu’ils doivent installer leur musée en centre-ville pour espérer engendrer des revenus à la hauteur de ceux du FC Barcelone. Un revenu de plusieurs dizaines de millions d’euros qui ne serait pas négligeable pour le PSG afin d’affronter plus sereinement les règles du fair-play financier.

Alors que la tradition du musée est très forte chez les grands clubs européens et génère des revenus non négligeables ; elle était inexistante en France. L’ASSE lance l’initiative et d’autres clubs devraient rapidement imités les Verts. Outre le PSG ; le RC Lens réfléchit également à l’ouverture d’un musée dédié au club artésien. Une nouvelle mode est lancée… et elle devrait rapporter des revenus additionnels conséquents aux clubs historiques de Ligue 1.

Google Plus

Articles populaires

To Top

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer