Graphe

L’inflation des prix sur le marché des transferts concerne-t-elle uniquement les grands joueurs ?

inflation transferts
bestino / Shutterstock.com

Si le record du transfert le plus cher (Neymar à Paris pour 222 millions d’euros en 2017) n’a pas été battu à l’été 2018, il serait erroné de conclure que le mercato d’été a été calme. Comme nous l’avons vu il y a quelques semaines, le record du gardien le plus cher de l’histoire a été battu deux fois durant l’été (sur les 10 transferts de gardiens les plus chers de l’histoire, 4 ont eu lieu à l’été 2018). Mais c’est surtout le nombre de transferts intermédiaires qui interpelle. Cet été, 66 transferts de 20 millions d’euros ou plus ont eu lieu, contre 59 à l’été 2017 et 45 à l’été 2016.

inflation transferts

En réalité, les choses se sont accélérées à partir de 2014 : avant l’été 2014, il était rare que le nombre de transferts de 20 millions d’euros ou plus dépasse la vingtaine. Cela illustre que l’augmentation des indemnités de transfert ne touche pas que les superstars du football, mais une gamme bien plus large de joueurs. C’est sans doute là l’une des principales mutations de l’économie des transferts ces cinq dernières années.

Bastien Drut est l’auteur de l’ouvrage Mercato : L’économie du football au XXIème siècle

livre bastien drut mercato

Articles populaires

To Top

Send this to a friend

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer