Graphe

Participer à la Champions League : un impératif économique pour les gros clubs de L1 ?

dotations champions league ligue 1
Mitch Gunn / Shutterstock.com

Participer à la lucrative C1 octroie un véritable avantage compétitif aux clubs hexagonaux se qualifiant pour la compétition. Des dotations qui vont encore évaluer à la hausse lors des saisons à venir – même si la progression sera minorée par la réforme des critères de redistribution – en raison de l’offre mirobolante formulée par RMC Sport pour diffuser la compétition. Et la régularité du PSG observée dans cette compétition contribue à accroître l’écart de compétitivité entre le club parisien et ses concurrents.

L’analyse de Bastien Drut : Le graphique ci-dessus représente les dotations financières perçues par les clubs français en Ligue des Champions lors des dix dernières saisons. Les montants globaux ont nettement augmenté au fil du temps avec l’augmentation des droits TV payés par les chaînes françaises pour retransmettre la Ligue des Champions. A l’exception du PSG ces dernières années, il est frappant  que les dotations perçues par les clubs français (évidemment liées à la qualification en Ligue des Champions) sont très volatiles et ne constituent pas une source de revenus stable. Au total, le PSG a perçu 343 millions d’euros de dotations ces dix dernières années, contre 175 millions pour l’Olympique Lyonnais et 116 millions pour l’Olympique de Marseille. Clairement, cela a accentué la domination du PSG sur ses concurrents.

Bastien Drut est l’auteur de l’ouvrage Mercato : L’économie du football au XXIème siècle

livre bastien drut mercato

Articles populaires

To Top

Send this to a friend

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer