manchester city stratégie digitale
Interview

« Les revenus associés au numérique peuvent être très importants »

Vitalii Vitleo / Shutterstock.com

En raison d’un contexte économique tendu, de nombreuses incertitudes planent sur les revenus de sponsoring des organisations sportives. Mais en investissant plus intensément dans leurs canaux numériques, les organisations sportives peuvent contrer, en partie, les méfaits de cette crise à court terme tout en enclenchant un réel cycle de croissance commerciale à moyen terme. C’est en tout cas la conviction affichée par Pierre-Antoine Ducher et Romain Chastanet, Co-Fondateurs de l’agence Grand Chelem.

La crise sanitaire, doublée d’une crise économique, provoque quelques incertitudes au sujet de l’évolution du marché du sponsoring lors des mois/années à venir. Faire évoluer ses offres en proposant davantage de visibilité et d’activations sur les supports numériques devient-il indispensable pour les organisations sportives pour maintenir leurs recettes de sponsoring ?

La crise économique de 2008 avait déjà commencé à faire évoluer le marché du sponsoring. Mais la crise sanitaire a tout accéléré et a remis certains principes fondamentaux en question. Aujourd’hui quand on parle de sponsoring, la plupart des clubs et associations pensent en premier lieu à la visibilité sur les maillots, en bord de terrain ou au sein de leurs infrastructures. C’est bien mais c’est loin d’être optimal. C’est même insuffisant pour se démarquer et développer son club.

Être partenaire sur un maillot ou en panneautique offre de la visibilité lors de la rencontre à un instant T mais il est compliqué de quantifier le nombre de personnes que vous « touchez » chaque week-end via cette exposition. Quand un supporter vient au stade, il regarde le jeu, les actions mais il se focalise moins sur l’environnement, qui plus est lorsqu’il est noyé dans la publicité avec le nombre important de panneaux publicitaires ou de logos présents sur les équipements. Aujourd’hui la mise en avant de partenaires ou d’offres commerciales sur les réseaux sociaux est beaucoup plus visible et surtout quantifiable.

« Il est primordial de maitriser les ressorts de la communication digitale si l’on veut pérenniser son club et augmenter son nombre de partenaires ainsi que son budget »

Il faut donc faire évoluer sa stratégie de sponsoring et la digitaliser. En France, 75% de la population possède un smartphone et la moyenne de temps passé dessus est de 2h15 par jour. Et ce chiffre va aller crescendo dans les années à venir. Il est donc primordial de maitriser les ressorts de la communication digitale si l’on veut pérenniser son club et augmenter son nombre de partenaires ainsi que son budget. Mettre en place une stratégie de sponsoring digital tout en opérant une transition avec le sponsoring classique devient incontournable. Il existe une multitude d’activations possibles qui permettent de mettre en avant les partenaires et d’offrir une grande visibilité. C’est en cela que l’Agence Grand Chelem intervient auprès des clubs, afin de faciliter la transition vers le digital.

Selon une étude menée l’an dernier par Two Circles, seulement 9% de la valeur des contrats de sponsoring conclus dans l’industrie sportive sont délivrés via les canaux numériques. Les organisations sportives sous-exploitent-elles leurs canaux numériques dans leur politique de développement commercial ? Les organisations sportives sont-elles trop conservatrices dans les dispositifs numériques proposés à leurs annonceurs ?

L'accès à la totalité de l'article est réservé à nos abonnés Ecofoot Premium


Pas encore abonné à Ecofoot Premium ? S'abonner à Ecofoot Premium, c'est :

  • Accéder à 100% des contenus Ecofoot en ligne
  • Recevoir en avant-première nos magazines numériques
  • Soutenir le développement d'un média que vous appréciez


  • Magazine N°70


    « Les revenus associés au numérique peuvent être très importants »
    To Top

    Send this to a friend