socios css club sportif sfaxien
Interview

Actionnariat populaire – Episode 1 : Socios-CSS

Photo : Socios-CSS

Institution historique du football tunisien, le Club Sportif Sfaxien s’est imposé à travers les années comme un des clubs les plus importants du continent africain. En plus de s’être forgé une réputation de pépinière à talents grâce à un centre de formation très performant, le CS Sfaxien est également pionnier en matière d’actionnariat populaire. Le CSS bénéficie depuis 2008 de l’appui d’une structure socios permettant de rassembler tous les supporters souhaitant contribuer au développement et à la vie du club. Lors d’un entretien accordé à Ecofoot.fr, Ahmed Sellami, ex-membre du bureau et contributeur actif de la structure, nous présente le projet Socios CSS ainsi que son fonctionnement et évolution. Un modèle qui pourrait faire des émules. Propos recueillis par Karim Ghariani.

Comment est né le projet de SOCIOS CSS ? Pouvez-vous revenir sur la genèse du projet ?

Le projet est né d’une réflexion initiée en septembre 2007. Un petit groupe de supporters, composé en majorité d’étudiants et de jeunes cadres, se sont alors servis de leur passion pour le club pour s’impliquer dans un tel projet. Ils ont décidé de mettre leur savoir-faire, leurs idées, leur soutien moral et financier au service du club.

Un premier contact a alors été établi avec un expert-comptable, qui fait partie des membres fondateurs de Socios CSS. Il y a eu ensuite une mise en commun des idées, un accord sur la direction à suivre, puis un contact avec le président du club de l’époque, Slaheddine Zahaf, qui a accepté l’idée. Et c’est le 28 mai 2008, date du 80e anniversaire du Club Sportif Sfaxien, qu’a été lancé officiellement Socios CSS, en guise de cadeau d’anniversaire.

Au début, la structure socios s’appelait « Black and White Circle » en référence aux couleurs du club. Puis il a été décidé de simplifier le nom en « Socios CSS ». Par la suite, il y a eu des recherches sur les expériences socios existantes. Le FC Barcelone ou encore le SL Benfica ont constitué les principales sources d’inspiration. A titre personnel, j’ai rejoint le projet en mettant à profit mes compétences pour mettre en place une application servant à faciliter la gestion des adhérents. Tout le travail était réalisé à titre bénévole, et c’était cette mentalité qui nous animait. En 2012, après la révolution tunisienne qui a engendré un changement de législation, Socios CSS est devenu une structure officielle permanente du club.

Quelle est la relation entre la structure SOCIOS CSS et le Club Sportif Sfaxien ? Ce dernier a-t-il un droit de contrôle sur la structure ?

La structure Socios CSS est une partie du Club Sportif Sfaxien. Elle est sous l’égide du bureau directeur du CSS, mais elle est gérée de façon indépendante. Il existe un suivi de la part du bureau du club, mais la gestion interne est assurée indépendamment de ce dernier. Par exemple, le rapport financier est présenté deux fois : d’abord devant l’Assemblée Générale des socios, puis devant l’Assemblée Générale du club. Parmi les avantages, chaque membre de Socios CSS est directement adhérent au club, il peut voter pour le président, les statuts, les règlements. C’est donc une relation de coopération avec le club même s’il peut y avoir parfois des désaccords. Notre objectif reste avant tout de servir le club.

« Le FC Barcelone ou encore le SL Benfica ont constitué les principales sources d’inspiration »

Quels sont les objectifs de la structure SOCIOS CSS et comment ont-ils évolué depuis sa création ?

L’objectif premier était de créer un réseau rassemblant tous les CSSistes dans le monde, un espace permettant d’exprimer et de manifester notre appartenance. Ensuite, il y a l’objectif du soutien moral et financier du club. La structure Socios CSS a permis de créer un véritable lien de confiance entre le bureau directeur du club et les supporters : toutes les parties prenantes du club convergent vers les mêmes objectifs.

Concernant les projets, nous avons concentré nos efforts sur les infrastructures et des idées permettant de gérer des ressources financières récurrentes pour le club. Nous avons créé cette structure sur des bases solides de transparence et de confiance. Chaque adhérent se retrouve au cœur du projet. Il n’y a pas que l’argent qui compte !

Pouvez-vous revenir sur un exemple concret de projet mis en place par Socios CSS ?

Socios CSS s’est occupé de l’installation de panneaux publicitaires LED au stade Taieb Mhiri de Sfax. Le Club Sportif Sfaxien était alors le seul club de Tunisie à disposer de ses propres panneaux LED. A l’époque, les autres formations du championnat louaient de telles installations. Nous avons initié le projet mais nous en assurons également la maintenance !

Autre exemple : nous avons financé l’achat du bus de l’équipe sur lequel figure notre sigle CSS. Et, au sein du sigle, on retrouve le nom de chaque membre de CSS Socios. Ce clin d’œil permet aux adhérents de se sentir pleinement impliqués. Cela procure beaucoup de fierté, un sentiment d’appartenance et de partage. On parle là des valeurs fondatrices de CSS Socios !

Le bus du Club Sportif Sfaxien affiche le nom des différents adhérents à Socios-CSS

Parmi les autres exemples de projets menés, nous pouvons citer la boutique du club, la salle de musculation située dans le complexe du club, une salle de rééducation, le terrain Kristic – en référence à Milan Kristic, ancien entraineur qui a dirigé le Club Sportif Sfaxien dans les années 60. Ce terrain est parfois loué à des particuliers/sociétés, permettant alors de faire rentrer de nouvelles sources de revenus dans les caisses du club. Hors football, nous avons aussi contribué à la rénovation de la salle omnisport en 2019.

Comment est organisée la gouvernance de Socios CSS ?

L'accès à la totalité de l'article est réservé à nos abonnés Ecofoot Premium


Pas encore abonné à Ecofoot Premium ? S'abonner à Ecofoot Premium, c'est :

  • Accéder à 100% des contenus Ecofoot en ligne
  • Recevoir en avant-première nos magazines numériques
  • Soutenir le développement d'un média que vous appréciez


  • Magazine N°76


    Actionnariat populaire – Episode 1 : Socios-CSS
    To Top

    Send this to a friend