Interviews

« En général, les jeunes joueurs français ont une très bonne compréhension tactique du jeu »

brentford fc interview
Jim Linwood / CC BY 2.0

Alors que les clubs professionnels anglais prospectent de plus en plus en France afin de dénicher de futurs talents, Ecofoot.fr s’est entretenu avec Brendan MacFarlane, Responsable Recrutement France de Brentford FC, club de la banlieue de Londres évoluant en Championship. Propos recueillis par Pierre Nicouleaud.

Pouvez-vous présenter vos missions au sein du club de Brentford FC ?

Je suis le Responsable Recrutement France du Brentford Football Club. Je suis basé à Paris et j’occupe cette fonction depuis le début de la saison. Mais je collabore avec le club depuis près de deux ans. Au cours de cette période, le club a fait signer trois joueurs issus de clubs français – Neal Maupay en 2017 de Saint-Etienne, Julian Jeanvier de Reims et Saïd Benrahma de Nice en 2018.

A vos yeux, quel sont les points forts du marché français ?

Les clubs français font partie des meilleurs au monde en termes de formation. Ils forment de façon constante des joueurs de grande qualité et la performance récente de l’équipe de France au Mondial en est la preuve concrète.

Les centres de formation des grands clubs de Ligue 1 comme ceux du PSG, de l’OL et du LOSC sont réputés. Mais il ne faut pas négliger non plus la qualité des centres des clubs de Ligue 2 comme ceux du RC Lens et du Havre par exemple.

Dans chaque championnat du Top 5 européen on trouve des joueurs français au sein des meilleurs clubs. Les joueurs français sont toujours bons sur le plan technique et, en général, les jeunes joueurs français ont une très bonne compréhension tactique du jeu.

Le revers de la médaille est la production trop importante de jeunes joueurs de qualité au sein des centres de formation français. Et certains joueurs très talentueux peuvent alors échapper aux mailles du filet. On a tous en tête les exemples de Franck Ribéry ou encore Ngolo Kanté, qui n’ont pas percé immédiatement au niveau professionnel. Cette situation donne aux recruteurs comme moi l’opportunité de faire de bonnes pioches. On est toujours à la recherche du nouveau Kanté qui n’a pas encore eu sa chance au niveau professionnel avec son club formateur.

La réussite récente de Neal Maupay vous incite-t-elle à intensifier votre recrutement sur le marché français ?

Oui bien sûr, sans aucune hésitation. Neal a apporté beaucoup de qualités à notre effectif. En plus, je pense qu’il a énormément progressé en tant qu’attaquant depuis son arrivée au club, surtout grâce à son zèle à l’entrainement et aux efforts des coachs qui ont travaillé avec lui. Son histoire est une source d’inspiration pour les jeunes joueurs en France qui aimeraient partir à l’étranger afin de se relancer ou de progresser.

Mais Neal n’est pas le premier Français dans notre effectif actuel à porter le maillot Rouge et Blanc de Brentford ! Yoann Barbet a signé au club en 2015 en provenance des Chamois Niortais et a depuis ce jour porté notre maillot 85 fois. Les deux joueurs sont de bons exemples pour tous les joueurs français qui veulent venir jouer chez nous et en Angleterre en général. Le Frenchy Maxime Colin était également au club entre 2015 et 2017.

A Brentford, nous savons faire progresser les joueurs, anglais comme étrangers. Par exemple, James Tarkowski, passé par Brentford au cours de sa carrière, est aujourd’hui international chez les A. Pour les joueurs étrangers, notre politique d’intégration au club est aujourd’hui parfaitement rodée. Nous sommes prêts à les accueillir dans les meilleures conditions.

Brentford FC compte-t-il se spécialiser dans le trading de joueurs ?

Au cours des 5 dernières années, nous avons attiré de nombreux jeunes joueurs talentueux qui ont ensuite quitté Brentford pour rejoindre des clubs dits « plus grands ». Cela prouve la qualité de notre recrutement mais également le bon travail réalisé au club en matière de développement des jeunes joueurs. Un joueur passant par notre club le quitte en général pour évoluer à un niveau supérieur. On peut citer de nombreux exemples comme Andre Gray, James Tarkowski ou encore Scott Hogan qui est désormais international irlandais.

Propos recueillis par Pierre Nicouleaud

Articles populaires

To Top

Send this to a friend

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer