Marketing

Luton Town refuse tout accord de sponsoring avec un bookmaker

luton town sponsoring
Wikipedia.org

Alors que les débats autour d’un meilleur encadrement des publicités faisant la promotion des activités des plateformes de paris agitent depuis plusieurs mois les milieux politiques, sportifs et médiatiques britanniques ; certains clubs à l’image de Luton Town ont accepté de prendre des décisions courageuses pour préserver leur communauté. Décryptage.

Les publicités faisant la promotion des plateformes de paris ne devraient plus être diffusées par les chaînes de TV britanniques lors de la retransmission en direct d’événements sportifs à partir du début d’année prochaine. Cette mesure fait suite à un accord trouvé par la Remote Gambling Association, structure réunissant les principaux opérateurs de paris du pays.

Un pas en avant qui a sans doute satisfait la direction de Luton Town. Même si l’accord trouvé entre les différentes parties ne concernera en rien les partenariats de sponsoring sportif ; le petit club de League One refuse systématiquement depuis plusieurs saisons de vendre ses espaces sur sa tenue ou la panneautique LED de son stade à des plateformes de paris.

« Nous ne souhaitons pas promouvoir de manière excessive les jeux d’argent auprès de nos supporters et de nos joueurs » a ainsi rapporté au mois de novembre dernier Gary Sweet, CEO de Luton Town.

Une telle décision n’est pas sans conséquence sur le plan financier pour le club. Gary Sweet confie avoir refusé au cours des derniers mois des offres à hauteur de 500 000 £ de la part d’opérateurs de paris pour récupérer l’espace maillot du club. Un montant loin d’être négligeable pour un club enregistrant environ 800 000 £ de recettes commerciales par saison. Mais la direction a préféré s’en tenir à ses principes moraux plutôt que de céder à l’appel de l’argent.

Tous les clubs n’ont néanmoins pas fait ce choix au sein du football professionnel anglais. 60% des clubs évoluant dans les deux premières divisions britanniques arborent le logo d’une plateforme de paris sur leur tenue officielle. En Championship (D2 anglaise), 17 clubs sur 24 possèdent un accord majeur de sponsoring avec une opérateur de paris. Une surreprésentation du secteur qui est liée au poids des paris dans l’économie britannique.

To Top

Send this to a friend