Droits TV

« La croissance des droits TV domestiques est arrivée à son terme »

Paolo Bona / Shutterstock.com

Assistera-t-on prochainement à une profonde transformation du paysage audiovisuel sportif au sein des principaux marchés européens ? Alors que ce contexte de crise suscite quelques crispations entre ayants-droit et diffuseurs – à l’image du différend opposant actuellement la LFP à Mediapro en France – certains dirigeants du football européen préconisent une remise à plat de la commercialisation et distribution des droits TV pour mieux correspondre aux nouvelles tendances de marché. La dernière édition (2020) du PwC’s Sports Survey a précisément consacré un chapitre aux nouveaux modes de consommation des contenu sportifs. Directeur de PwC Sports Business Advisory et responsable de la publication, David Dellea livre ses analyses sur les futures transformations du marché des droits TV en Europe. Entretien.

De nombreux spécialistes de l’industrie audiovisuelle prédisent depuis plusieurs années un changement radical dans le mode de consommation des contenus sportifs, avec une baisse d’intérêt pour les retransmissions en direct et une appétence grandissante pour les contenus en near live, les résumés ou encore les reportages en inside. Cette prédiction s’avère-t-elle exacte ? Concrètement, observe-t-on une baisse des audiences pour les retransmissions en direct des événements sportifs sur les marchés européens ou nord-américains ?

En effet, de nombreux experts prédisent depuis plusieurs années une baisse d’intérêt pour les retransmissions en direct des compétitions sportives. Un phénomène qui toucherait essentiellement les jeunes générations. Mais cette prédiction n’est pour le moment pas vraiment vérifiée. Selon les éléments exposés dans notre étude PwC’s Sports Survey 2020, basés notamment sur les données de notre partenaire Iris, la consommation de contenus sportifs en direct n’a cessé de progresser au cours des 5 dernières années, y compris chez les Millenials.

Le sport en direct prouve sa résilience par rapport à d’autres types de contenus. Et c’est une excellente nouvelle pour l’industrie sportive. Cela signifie que la hausse d’intérêt pour les nouveaux formats hors-live de type highlights ou reportages en inside ne cannibalise pas les audiences des retransmissions en direct. Au contraire, il s’agit d’une consommation incrémentale.

Aujourd’hui, la question intéressante est de savoir comment les ayants-droit peuvent exploiter de façon optimale les contenus hors-live. La transformation numérique a engendré une forte hausse d’intérêt pour de tels contenus. Mais il faut savoir bien les produire, exploiter et distribuer pour pouvoir générer de la valeur à partir de tels formats.

La croissance économique des grands championnats européens de football a essentiellement reposé sur la hausse des droits TV au cours des deux dernières décennies. Les clubs du Big-5 doivent-ils s’attendre à un essoufflement de ce modèle au cours des prochaines saisons ?

L'accès à la totalité de l'article est réservé à nos abonnés Ecofoot Premium


Pas encore abonné à Ecofoot Premium ? S'abonner à Ecofoot Premium, c'est :

  • Accéder à 100% des contenus Ecofoot en ligne
  • Recevoir en avant-première nos magazines numériques
  • Soutenir le développement d'un média que vous appréciez


  • Magazine N°71


    « La croissance des droits TV domestiques est arrivée à son terme »
    To Top

    Send this to a friend