Interview

G. Rouillard, Député LREM : « Les supporters représentent l’âme du football français »

tribunes debout gwendal rouillard
Ecofoot.fr

Des tribunes debout sécurisées vont-elles prochainement faire leur réapparition au sein des enceintes de L1 et L2 ? Réclamées par plusieurs associations de supporters, deux députés La République En Marche ont décidé de se saisir du sujet pour sensibiliser la classe politique à cette question. A cette occasion, Ecofoot.fr s’est entretenu avec Gwendal Rouillard, député LREM de Lorient et porteur de ce projet, afin d’évoquer l’intérêt de réintroduire des tribunes debout tout en abordant les questions liées à l’attractivité du football professionnel français et la place occupée par les supporters.

Comment avez-vous décidé de vous intéresser au sujet des tribunes debout ?

Nous avons été sollicités par l’Association Nationale des Supporters. L’ANS milite depuis plusieurs années pour le retour des tribunes debout, dites sécurisées. Avec ma collègue Jacqueline Maquet, Députée de la 2ème circonscription du Nord-Pas-de-Calais et à l’origine de cette démarche, nous avons souhaité inscrire ce débat sur les tribunes debout dans le cadre d’une réflexion globale sur l’attractivité du football français.

En quoi la mise en place des tribunes debout peut revigorer la compétitivité du football français ?

Pour nous, l’avenir du football français repose sur un triptyque : sécurité des enceintes, qualité du spectacle et attractivité des clubs.

Concernant le spectacle, nous pensons qu’il ne repose pas exclusivement sur la qualité de jeu produite par les différentes équipes. L’ambiance au cœur de l’enceinte fait partie intégrante de ce spectacle ! Le retour des tribunes debout sécurisées pourrait permettre de redonner une âme au football français.

Enfin, la qualité de spectacle offerte en tribunes pourrait alimenter le troisième paramètre de ce triptyque : l’attractivité du football français. C’est pour cela qu’à travers ce débat, nous voulons mettre en place une réflexion générale au sujet de la compétitivité du football professionnel français. Un débat qui tombe à un moment opportun puisque la LFP lancera ces prochains mois son appel d’offres concernant la commercialisation des droits TV domestiques de la L1 et L2. La France est un grand pays de football et nous souhaitons, à minima, conserver notre rang au niveau européen et mondial.

Hormis les associations de supporters, qui soutient aujourd’hui la réintroduction des tribunes debout au sein des enceintes sportives françaises ? Avez-vous déjà échangé avec la LFP et la FFF à ce sujet ? Certains clubs sont-ils déjà d’accord pour mener des expérimentations au sein de leur stade ?

Nous avons sollicité un rendez-vous avec la Ministre en charge des Sports, Laura Flessel, au travers d’une lettre signée par 30 députés. Nous serons reçus ces prochains jours par le cabinet de la Ministre. Evidemment, l’Elysée, Matignon et le Ministère de l’Intérieur sont parfaitement informés de notre démarche. La LFP et la FFF sont également au courant de nos différentes actions. Concernant les clubs, le RC Lens et l’EA de Guingamp se sont déjà manifestés pour participer à une expérimentation.

Ce que nous proposons, c’est la mise en place d’une expérimentation. A titre personnel, je souhaite que cette expérimentation dure deux ans. Mais nous allons discuter plus précisément des modalités avec la Ministre des Sports. Nous souhaitons que cette expérimentation soit ouverte à l’ensemble des clubs de L1 et L2, sur la base du volontariat.

A quelle échéance l’expérimentation pourra-t-elle démarrer ?

Nous souhaitons démarrer dès la saison prochaine. D’une certaine manière, nous nous inspirons de la démarche entamée par le FC Sochaux-Montbéliard. Une tribune debout a été mise en place depuis le mois de septembre dernier au stade Auguste Bonal. Nous avons également à l’esprit les exemples du Celtic Glasgow ou encore du Borussia Dortmund.

Nous avons conscience que le timing est serré. C’est pour cela que nous serons bientôt reçus par le cabinet de la Ministre des Sports. Mais avant d’évoquer un calendrier précis, il est important de respecter une certaine méthode. En premier lieu, nous avons recueilli les attentes des supporters. Désormais, nous avons entamé les démarches nécessaires auprès du Ministère des Sports et des différentes autorités de l’Etat pour entamer les discussions. Parallèlement, nous avons également envoyé notre lettre à l’ensemble des présidents de clubs de L1 et L2.

Le but de notre démarche est de mettre en place un débat constructif, argumenté et serein. Enfin, nous souhaitons que les premiers acteurs concernés par une telle mesure se saisissent de ce sujet pour qu’ils puissent expérimenter les tribunes debout dès le début de la saison prochaine.

A l’heure où de nombreux acteurs du football français font d’importants efforts pour améliorer le confort des spectateurs (développement de la connectivité dans les stades, mise en place de nouvelles applications…) le retour des tribunes debout n’est-il pas antinomique ? Les deux façons de consommer le football peuvent-elles cohabiter au sein d’une même enceinte sportive ?

Nous pouvons concilier dans les stades sécurité maximale, qualité de prestation et possibilité offerte aux fans de vivre leur passion de manière vivante. Pour moi, les supporters représentent l’âme du football français. Au travers de ce débat, je souhaite redonner une place légitime aux supporters de football. Car, aujourd’hui, je perçois une forme de malaise voire de mal-être ressenti par les supporters depuis quelques années. Je veux qu’on se serve du débat sur les tribunes debout pour mettre en place un dialogue constructif réunissant tous les acteurs du ballon rond.

Articles populaires

To Top

Send this to a friend

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer