Stades

La Ligue 1 n’a pas à rougir de ses affluences !

affluences ligue 1
katatonia82 / Shutterstock.com

L’EPFL, association en charge des intérêts des ligues européennes de football, a publié ces jours-ci son deuxième rapport sur les affluences dans les stades européens. Si la Ligue 1 reste bien loin de la Premier League ou de la Bundesliga, elle se trouve cependant dans le bon wagon, légitimant son appartenance aux fameux « 5 grands championnats ». Par Emmanuel Mériaux.

Après un début de saison en boulet de canon, les affluences de Ligue 1 marquent le pas en ce début d’année. Rien d’anormal, l’hiver n’étant naturellement pas la période de l’année la plus attractive pour prendre place dans les stades, que ce soit au niveau des températures ou de l’enjeu sportif.

En effet, rien de tel que l’excitation d’un début de saison plein de promesses, ou la tension d’une fin de saison indécise pour attirer les foules dans les stades. Et vu l’incertitude en haut comme en bas du classement, cette saison de Ligue 1 devrait donc confirmer la relance observée ces dernières années, et ainsi récompenser les efforts de la LFP.

Si « l’effet nouveau stade » s’est bien moins vérifié qu’escompté, l’arrivée des nouvelles enceintes pour l’Euro 2016 a tout de même contribué à cette tendance positive. Le LOSC, ou dans une moindre mesure l’OGC Nice, ont ainsi pu entrer dans une nouvelle dimension. Le retour récent du RC Strasbourg et de son stade de la Meinau viendra également par la suite accompagner cette amélioration.

Taux de remplissage : la L1 se classe 4ème en Europe

Lorsque l’on compare les affluences de Ligue 1 aux autres championnats européens, celles-ci n’ont pas à rougir. Avec un niveau sportif inférieur aux quatre autres grands championnats, si l’on s’en tient aux résultats en coupes d’Europe, la Ligue 1 demeure compétitive en termes d’affluence moyenne. Le championnat français se classe en effet 5ème sur la période 2010-2017, avec 20 499 spectateurs de moyenne par match. Non loin de la Serie A qui, avec ses 22 830 spectateurs de moyenne et sa dynamique négative, pourrait être dépassée à moyen terme.

Concernant le taux de remplissage, l’élite française fait encore mieux, car en passant la barre des 70%, elle parvient à intégrer le top 4 européen, devancée seulement par la Premier League, la Bundesliga ainsi que… l’Eredivisie ! Si le manque de culture foot ainsi que les places vides décriées dans les nouveaux stades sont donc de réels problèmes, la Ligue 1 n’est pas tant à plaindre que cela. Car si les amateurs de Serie A ne découvriront pas cette problématique aujourd’hui, le championnat italien semble de son côté plus en difficulté. Et si un club comme l’AS Roma semble voir le bout du tunnel pour son projet de nouveau stade, la non-obtention de l’Euro 2016 n’a clairement pas aidé les transalpins à réadapter leurs stades à leurs besoins.

Bien loin de la Premier League et de la Bundesliga, dépassant toutes deux les 90% de remplissage, se trouve la Liga. Avec ses 67,5%, le championnat espagnol se classe également derrière la Ligue 1. Mais avec des enceintes de la dimension du Camp Nou ou du Santiago Bernabeu, on comprend plus facilement ces chiffres. Autre élément permettant de relativiser ces données, la tendance plutôt positive dans laquelle s’inscrivent les affluences espagnoles. Et nul doute que les dernières actions entreprises par Javier Tebas viendront améliorer la situation rapidement.


Par Emmanuel Mériaux 

Articles populaires

To Top

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer