Interview

« De mauvais résultats sur la scène eSport peuvent s’avérer contre-productifs pour un club »

interview jonathan ervine esport foot
Shutterstock.com

Si de nombreux clubs européens ont dernièrement lancé une division eSport, peu d’entre eux sont parvenus à véritablement percer au sein de cette nouvelle industrie. Les clubs de foot vont-ils pour autant continuer à investir dans cette activité ou chercheront-ils à miser sur d’autres univers pour attirer les jeunes générations ? Ecofoot.fr s’est entretenu à ce sujet avec Jonathan Ervine, Senior Lecturer à Bangor University et spécialiste des questions liées à l’eSport.

Au cours des dernières années, de nombreux clubs européens ont monté une section eSport pour favoriser leur développement dans cette nouvelle activité. Que recherchent les clubs européens en investissant dans l’univers de l’eSport ?

Plusieurs clubs voient dans l’eSport un marché à fort potentiel qui leur permet de développer leur visibilité dans un autre univers, et éventuellement d’y conclure de nouveaux partenariats commerciaux.

Cela dit, il faut se demander à quel point les objectifs définis par les clubs investissant dans cette nouvelle activité sont réalistes. Il faudra attendre un peu pour savoir si les clubs ont saisi cette opportunité en considérant l’eSport comme un phénomène de mode ou s’ils comptent y développer des stratégies à long terme.

Dans un de vos articles, Fabien Allègre, Directeur du développement de la marque Paris Saint-Germain, rappelait la volonté du club parisien de « devenir une marque lifestyle » et qu’un tel processus passait par « la conclusion de partenariats dans l’univers de la musique, de la mode, de l’art… » Si on voulait se montrer cynique, on pourrait alors dire que les grands clubs européens cherchent à exploiter tous les domaines culturels et artistiques pour augmenter leur notoriété internationale. Y compris l’eSport.

S’il est relativement simple de monter une structure eSport, en revanche, les clubs de foot doivent mobiliser d’importants moyens pour obtenir une équipe performante sur les titres les plus populaires de la scène eSport (League of Legends, Dota…). Pour un retour sur investissement parfois incertain. Les clubs doivent-ils se contenter d’évoluer sur des jeux proches de leur univers (FIFA, Football Manager…) ou ont-ils intérêt à consentir des investissements plus importants pour monter des équipes sur des titres plus populaires ? Pouvez-vous nous citer l’exemple d’un club européen ayant parfaitement réussi à lancer ses activités dans l’univers eSport ?

L'accès à la totalité de l'article est réservé à nos abonnés Ecofoot Premium


Pas encore abonné à Ecofoot Premium ? S'abonner à Ecofoot Premium, c'est :

  • Accéder à 100% des contenus Ecofoot en ligne
  • Recevoir chaque semaine notre magazine numérique
  • Soutenir le développement d'un média que vous appréciez


  • Magazine N°48


    Articles populaires

    To Top

    Send this to a friend

    En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

    Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

    Fermer