wwf france lfp interview
Interview

« Le sport peut nous aider à transformer la société »

Kametaro - Shutterstock.com

Au cours des dernières années, le Fonds Mondial pour la Nature (WWF) a intensifié ses relations avec le secteur sportif pour favoriser les changements de pratiques au sein d’une industrie qui bénéficie d’une importante exposition médiatique. Le partenariat dernièrement noué entre la LFP et WWF France illustre parfaitement cette nouvelle orientation prise par l’ONG. Pour mieux comprendre les enjeux liés aux collaborations nouées avec les organisations sportives, Ecofoot.fr s’est entretenu avec Maël Besson, Responsable Sport chez WWF France.

Bien que la RSE ne soit pas un sujet nouveau pour le football professionnel français, les thèmes liés à la préservation de l’environnement ont longtemps constitué le parent pauvre des politiques sociétales menées par les clubs, privilégiant plutôt des actions caritatives et de solidarité en faveur des plus démunis. Assiste-t-on actuellement à une prise de conscience de l’importance des questions écologiques au sein du football professionnel français ? Et comment expliquez-vous cette évolution ?

Nous observons une prise de conscience générale. La nature nous fournit les fondamentaux dont nous avons besoin pour vivre : l’eau, l’air, la nourriture… Et nous commençons à percevoir les effets du dérèglement climatique et de la perte de biodiversité sur nos activités et notre société. Ce qui pose un certain nombre de problèmes.

Nos activités sportives vont également subir ces dérèglements. Par exemple la multiplication des pics de sécheresse risque de nous obliger à subir des restrictions en eau notamment pour l’arrosage. La multiplication des pics de chaleur et de pollution risque de réduire le nombre de jours où nous allons pouvoir pratiquer une activité sportive dans de bonnes conditions. L’augmentation des fréquences des événements météorologiques risque d’impacter nos capacités à organiser des événements sportifs…

Si nous en subissons les effets, l’activité humaine est à l’origine d’une grande partie de ces dérèglements. Toutes les quatre minutes, l’équivalent d’un terrain de football de forêt disparait sur la planète, en grande partie pour des raisons de production alimentaire. En 40 ans, 60% des animaux sauvages ont disparu. L’équivalent d’une benne à ordure de plastique à la minute est déversé dans les océans soit entre huit et dix millions de tonnes par an causant de nombreux problèmes.

L'accès à la totalité de l'article est réservé à nos abonnés Ecofoot Premium


Pas encore abonné à Ecofoot Premium ? S'abonner à Ecofoot Premium, c'est :

  • Accéder à 100% des contenus Ecofoot en ligne
  • Recevoir chaque semaine notre magazine numérique
  • Soutenir le développement d'un média que vous appréciez


  • Magazine N°66


    « Le sport peut nous aider à transformer la société »
    To Top

    Send this to a friend

    En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

    Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

    Fermer