toulouse fenix handball
Interview

« Sans les aides publiques, le sport serait aujourd’hui mort en France ! »

Frédéric Speziale - Fenix Toulouse Handball

Le handball professionnel français n’est pas épargné par la crise. A l’image de nombreux clubs de sport en salle, la plupart des formations de Lidl Starligue ont bâti leur modèle de développement sur les revenus matchday et issus des partenariats. Deux canaux qui souffrent fortement de l’organisation des rencontres à huis clos et du contexte économique morose. Lors d’un entretien accordé à Ecofoot.fr, Philippe Dallard, Président du Fenix Toulouse Handball, revient sur les difficultés rencontrées par le club toulousain en cette période de crise tout en soulignant les aides publiques importantes débloquées et la solidarité manifestée par le réseau de partenaires du Fenix.

A quel point la crise du Covid-19 fragilise-t-elle le modèle économique du Fenix Toulouse Handball en cette saison 2020-21 ?

Lors des dernières saisons, nous avons cherché à construire au Fenix un modèle économique faiblement dépendant des recettes TV et des subventions. Jugé vertueux en temps normal, notre modèle de croissance reposait jusqu’à présent essentiellement sur les revenus matchday et les recettes tirées des partenariats. Globalement, sur une saison classique, les partenariats représentent 1,5 M€ de recettes, soit environ 50% de notre budget.

Etant donné la nature de cette crise, nous souffrons un peu plus que d’autres. La pandémie de Covid-19 a complètement affecté le fonctionnement du sport professionnel et amateur depuis près d’un an. On sait quand cette crise a débuté mais, malheureusement, on ne sait pas encore quand elle se terminera !

Les partenaires continuent-ils de soutenir le Fenix malgré la généralisation du huis clos et le contexte économique difficile ?

Pour la saison 2019-20, nous avons largement réussi à limiter la casse. Rapidement, la quasi-totalité de nos partenaires nous ont témoigné leur solidarité ! Au moment de l’interruption de la compétition, nous étions dans une bonne dynamique sportive. Nous avons ainsi obtenu notre qualification pour l’édition 2020-21 de la Ligue Européenne. De plus, l’interruption anticipée de la saison 2019-20 n’a provoqué que l’annulation de 3 réceptions au Palais des Sports. Et nous avons trouvé un système ingénieux pour compenser les prestations non-délivrées. Nous avons ainsi proposé aux partenaire de leur offrir les prestations pour les trois premières rencontres de la saison 2020-21. La mise en place de cette offre a été facilitée par le passage de la Lidl Starligue à 16 clubs et notre qualification européenne. Certes avec un peu de retard mais nous avons finalement livré les prestations prévues dans les contrats pour la saison 2019-20.

Ensuite, tout au long de l’été, nous avons discuté avec nos partenaires pour les convaincre de renouveler les contrats. Cela n’a pas toujours été simple en raison du manque de visibilité sur le déroulement de la saison 2020-21 et les difficultés rencontrées par nos partenaires. Au final, nous avons obtenu un taux de fidélisation très important. C’est une réelle satisfaction. En cette première partie de saison, lors de la généralisation du huis clos et le retour des mesures drastiques pour freiner la propagation du virus, nous avons mené de nombreuses opérations sur les canaux digitaux afin de maintenir le réseautage entre nos partenaires et leur offrir de la visibilité.

Néanmoins, nous commençons sérieusement à entrer dans le dur en ce moment. Au moment du deuxième confinement, nous pensions pouvoir rouvrir nos salles, avec une jauge réduite à 20% de la capacité totale, à compter du mois de février/mars 2021. Malheureusement, ce scénario s’éloigne de plus en plus. Parmi nos partenaires, ceux qui ne sont pas trop impactés par la crise nous soutiennent coûte que coûte en cette période difficile. En revanche ceux qui rencontrent des difficultés économiques liées à la crise ont commencé à entamer des discussions pour obtenir des compensations concernant les prestations non-livrées.

Les recettes tirées des partenariats par le Fenix Toulouse Handball sont-elles lourdement affectées en cet exercice 2020-21 ?

L'accès à la totalité de l'article est réservé à nos abonnés Ecofoot Premium


Pas encore abonné à Ecofoot Premium ? S'abonner à Ecofoot Premium, c'est :

  • Accéder à 100% des contenus Ecofoot en ligne
  • Recevoir en avant-première nos magazines numériques
  • Soutenir le développement d'un média que vous appréciez


  • Magazine N°76


    « Sans les aides publiques, le sport serait aujourd’hui mort en France ! »
    To Top

    Send this to a friend