Economie

Manchester United maintient sa croissance de revenus au 3ème trimestre

manchester united revenus croissance
Ververidis Vasilis / Shutterstock.com

Le club mancunien a publié hier ses éléments comptables concernant le troisième trimestre de l’exercice 2017-18. Décryptage.

La tendance était prévisible. Mais elle a été confirmée hier par les tableaux comptables présentés par la direction mancunienne. Ainsi, Manchester United poursuit sa croissance de revenus opérationnels, en enregistrant à nouveau une légère hausse concernant le troisième trimestre de l’exercice 2017-18.

Ecofoot.fr a besoin de vous !

Pour maintenir sa qualité rédactionnelle et l'accès au plus grand nombre, Ecofoot.fr a besoin de votre soutien financier. Sans vous, l'aventure d'un média indépendant ne peut exister !

Pour seulement 3€, vous permettrez de pérenniser Ecofoot tout en recevant une contrepartie intéressante. Paiement sécurisé via Paypal.




Au total, entre le 01 janvier et le 31 mars 2018, Manchester United a engrangé 137,5 M£ (157,4 M€) de revenus hors transferts. Un montant en progression de 8,1% par rapport à la saison dernière. Sur les neuf premiers mois de l’exercice 2017-18, Manchester United a enregistré 442,4 M£ (506,4 M€) de recettes, soit un montant en hausse de 7,9% par rapport au précédent exercice.

A nouveau, la croissance de revenus du club est tirée par la progression de ses recettes audiovisuelles. Lors du 3ème trimestre de l’exercice 2017-18, Manchester United a perçu 39,7 M£ (45,4 M€) de revenus médias contre 31,4 M£ (35,9 M€) à pareille époque l’an dernier. La présence du club en Champions League et davantage de diffusions TV sur la scène nationale expliquent cette croissance.

Concernant les revenus commerciaux, Manchester United affiche une légère hausse de 200 000 £ lors de ce troisième trimestre par rapport à l’an dernier, atteignant la barre des 66,7 M£ (76,4 M€). Une petite progression qui est tirée par la croissance des revenus de merchandising du club. Au niveau du sponsoring, le club a officialisé durant cette période la signature de nouveaux contrats avec PingAn et Science in Sport tout en renouvelant sa collaboration avec Cho-A-Pharm et en étendant son partenariat avec Mlily.

Malgré l’importante hausse de charges – la masse salariale sur le trimestre a notamment progressé de 8,6 M£ par rapport à T3 2016-17 pour désormais atteindre 75,1 M£ – Manchester United parvient tout de même à enregistrer un résultat net positif à hauteur de 0,1 M£ pour la période. Néanmoins, ce solde positif ne permet pas de combler l’intégralité des pertes accusées lors du premier semestre. Au bout de neuf mois d’exercice, Manchester United affiche ainsi un résultat net négatif de l’ordre de 21 M£ (24 M€).

Concernant les projections du club, la direction espère atteindre d’ici la fin de la saison un chiffre d’affaires opérationnel compris entre 575 et 585 M£. Une hypothèse prudente puisque le club avait enregistré l’an dernier un chiffre d’affaires de 581,2 M£ mais qui est liée à l’absence de rencontres européennes durant le dernier trimestre de l’exercice en cours. L’an dernier, un tel chiffre d’affaires avait permis au club mancunien de se classer en tête des clubs européens générant les plus importants revenus hors transferts. Un leadership qui pourrait néanmoins être menacé par le Real Madrid en cette saison 2017-18…

Articles populaires

To Top

Send this to a friend

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer