droits tv ligue 1
Droits TV

Droits TV : une mission parlementaire pour tirer les leçons du fiasco Mediapro

Icon Sport

Eclaircir les raisons du fiasco Mediapro et en tirer les bonnes leçons pour le développement du sport français. C’est le défi que souhaitent relever les députés Régis Juanico et Cédric Roussel à travers la mission d’information parlementaire sur les droits de diffusion audiovisuelle des manifestations sportives. En marge du lancement d’une consultation citoyenne à ce sujet, les deux députés ont convoqué la presse ce matin pour réaliser un premier état des lieux et livrer leurs analyses sur les difficultés rencontrées par le football professionnel français à bien vendre ses droits TV. Morceaux choisis.

Intentions de Mediapro en France

Régis Juanico : « Quelles étaient les réelles intentions de Mediapro lors de sa participation surprise à l’appel d’offres de mai 2018 ? Le groupe avait-il l’intention de créer une chaîne de TV ou souhaitait-il dès le départ revendre les droits en sous-licence ? La mission d’information parlementaire doit nous aider à répondre à ces questions »

Cédric Roussel : « Le fiasco Mediapro est lié à un excès de la logique de mise en concurrence lors des appels d’offres. Le principe des enchères a été poussé à son paroxysme ! Ce mécanisme a favorisé une prise inconsidérée de risque ! »

Régis Juanico : « Mediapro a rencontré des difficultés de paiement dès octobre 2020. Pourtant, Jaume Roures (ndlr : patron de Mediapro) a les idées claires sur son Business Plan ! Il avait convenu de perdre de l’argent lors des deux premières années d’exploitation des droits. Il l’a d’ailleurs rappelé lors de son audition. Il était donc initialement prévu que les actionnaires remettent au pot dès la première saison d’exploitation du cycle de droits. Pourquoi Jaume Roures a-t-il alors lâché l’affaire aussi rapidement ? »

Cédric Roussel : « Pour Jaume Roures, les facteurs d’échec sont le Covid, le streaming illégal et l’attitude adoptée par Canal +. Et, in fine, le refus de la LFP de renégocier les droits TV selon ses propres déclarations. Mais il reconnait lui-même une nécessaire période d’investissement pour espérer obtenir une rentabilité dans l’exploitation des droits. Nous n’avons pas eu de réponse très claire sur le retrait brutal de Mediapro en France »

« Nous n’avons pas eu de réponse très claire sur le retrait brutal de Mediapro en France »

Cédric Roussel, Député LREM des Alpes-Maritimes

Régis Juanico : « Les fonds d’investissement chinois sont en réalité souvent des fonds souverains directement liés à l’Etat. Dans quelle mesure la nouvelle loi adoptée par le gouvernement chinois, interdisant les investissements à l’étranger dans plusieurs secteurs dont le sport, a exercé une influence sur le comportement des actionnaires de Mediapro ? On veut démêler ce sujet à travers notre mission d’information parlementaire. L’échec de Mediapro est-il dû à une prise de risque mal considérée par un entrepreneur ou à d’autres facteurs ? »

Cédric Roussel : « Jaume Roures a peut-être mal évalué le poids de Canal + en France lors de sa participation à l’appel d’offres de mai 2018. Dans ce cas, cela serait une véritable faute professionnelle ! »

Négociations entre la LFP et Mediapro

L'accès à la totalité de l'article est réservé à nos abonnés Ecofoot Premium


Pas encore abonné à Ecofoot Premium ? S'abonner à Ecofoot Premium, c'est :

  • Accéder à 100% des contenus Ecofoot en ligne
  • Recevoir en avant-première nos magazines numériques
  • Soutenir le développement d'un média que vous appréciez


  • Magazine N°82


    Droits TV : une mission parlementaire pour tirer les leçons du fiasco Mediapro

    To Top
    Send this to a friend