revenus lfp droits tv
Droits TV

Quelles perspectives de revenus pour la société commerciale de la LFP ? – Le graphique clé

Photo Icon Sport

Pour embarquer un fonds de private equity dans son aventure entrepreneuriale, mieux vaut présenter un solide plan de croissance. Un exercice auquel s’est précisément attelée la Ligue de Football Professionnel. Selon un document interne de la LFP intitulé « Accélération du développement des revenus de la Mediaco » ayant fuité dans plusieurs médias nationaux dont L’Equipe ; la Ligue de Football Professionnel projette de centraliser un peu plus de 1,8 milliard d’euros de recettes par exercice à compter de la saison 2030-31.

Dans le détail, la LFP table sur une hausse globale de plus de 65% de ses droits TV domestiques en 10 ans grâce à une montée en puissance en deux temps. Lors de la commercialisation de ses droits TV nationaux pour le cycle 2024-28 – dont l’appel d’offres pourrait être lancé au printemps 2023 – la Ligue espère en tirer un montant annuel supérieur à 850 m€. Et l’instance dirigeante du football professionnel français mise sur une nouvelle progression de près de 30% de ses droits domestiques pour le cycle 2028-32.

La trajectoire est encore plus ambitieuse concernant les droits TV internationaux. Percevant actuellement une somme de l’ordre de 80 m€ par saison via un engagement avec BeIN Sports jusqu’à l’issue de la saison 2023-24 ; la LFP compte vendre ses droits internationaux pour le cycle 2024-27 à hauteur de 350 m€ par exercice, comblant ainsi une grosse partie de son retard sur la Serie A et la Bundesliga. Une nouvelle inflation des droits TV internationaux de la Ligue 1 est prévue pour le cycle 2027-30 pour les porter à 500 m€ par exercice.

Enfin, la Ligue de Football Professionnel n’omet pas les recettes commerciales dans son plan de croissance. Les revenus issus des droits numériques et du sponsoring doivent à horizon 2030-31 rapporter à la nouvelle Mediaco quelque 200 m€ par exercice.

Si ce plan de développement peut paraître ambitieux, il a néanmoins convaincu CVC de rejoindre l’aventure. Le fonds luxembourgeois a ainsi acquis 13% du capital social de cette nouvelle Mediaco contre un investissement de 1,5 milliard d’euros. Néanmoins, jusqu’à présent, très peu d’informations ont circulé sur les conditions de rémunération de son investissement. Et encore moins sur les clauses mises en place en cas de non-atteinte des objectifs financiers.

Pour aller plus loin 👇


Quelles perspectives de revenus pour la société commerciale de la LFP ? – Le graphique clé
To Top
Send this to a friend