Premium

« L’interdiction de la TPO a bouleversé l’économie du foot portugais »

interview nicolas vilas tpo liga nos
Ververidis Vasilis / Shutterstock.com

Loin d’être largué, le football professionnel portugais traverse actuellement une période creuse en termes de résultats sur la scène européenne. Si un club majeur parvient régulièrement à se hisser jusqu’en huitième de finale de C1, le football portugais n’arrive plus à atteindre le dernier carré des compétitions continentales. Afin de connaître les raisons de cette perte de vitesse, Ecofoot.fr s’est entretenu avec Nicolas Vilas, Journaliste RMC Sport et spécialiste du football portugais.

La Liga Nos semble connaître un creux en termes de résultats sur la scène européenne. Le championnat portugais est passé de la 5ème à la 7ème place au niveau des coefficients européens au cours des dernières années et la dernière demi-finale européenne d’un club lusitanien remonte à la saison 2013-14. Comment expliquez-vous cette baisse de résultats sportifs à l’échelle européenne ?

Plusieurs facteurs peuvent expliquer cette baisse de résultats. La concurrence des autres championnats en fait partie. Là où certains clubs portugais avaient de l’avance en termes de scouting, de méthodologies d’entraînement, de jeu, d’autres clubs d’autres pays ont élevé leur niveau. Le « brain-drain » de bon nombre de techniciens et spécialistes portugais de divers secteurs dans ces pays y a contribué.

Il y a ensuite la donnée économique. La Liga portugaise a toujours été un championnat intermédiaire, un tremplin vers le Big-4 – Angleterre, Allemagne, Espagne, Italie, voire la France. Depuis quelques années, beaucoup de joueurs des championnats portugais partent de plus en plus tôt.

L’interdiction de la TPO n’a pas aidé. Elle était un moyen pour les clubs de recruter des joueurs qui sont maintenant hors d’atteinte. Parce qu’il faut depuis acquérir l’intégralité des droits économiques pour se payer un joueur ; parce qu’ils ne peuvent plus revendre une partie des droits économiques d’un joueur afin de dégager des liquidités. L’investissement et les risques inhérents ne sont plus répartis.

Les clubs font depuis appel à d’autres moyens de financement bien plus obscurs que la TPO. 

L'accès à la totalité de l'article est réservé à nos abonnés Ecofoot Premium


Pas encore abonné à Ecofoot Premium ? S'abonner à Ecofoot Premium, c'est :

  • Accéder à 100% des contenus Ecofoot en ligne
  • Recevoir chaque semaine notre magazine numérique
  • Soutenir le développement d'un média que vous appréciez


  • Magazine N°49


    Articles populaires

    To Top

    Send this to a friend

    En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

    Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

    Fermer