Merchandising en jour de match
Eco

Comment augmenter ses revenus de merchandising en jour de match ?

Photo Icon Sport

Malgré l’essor de la vente en ligne, la plupart des clubs de football professionnel français enregistrent encore une part non-négligeable de leurs activités de merchandising en jour de match. Une caractéristique de leur industrie qui les oblige à porter une attention particulière à certains détails dans la mise en place de leurs points de vente au stade afin de maximiser leur chiffre d’affaires. Avec des problématiques qui sont parfois très complexes à résoudre. Eclairage.

Un parfum de Ligue 1 flottait déjà dans l’air toulousain le 2 avril dernier. Plus de 28 000 spectateurs s’étaient massés dans les travées du Stadium en plein samedi après-midi pour assister à la victoire du TFC face au Paris FC, match au sommet comptant pour la 31e journée de Ligue 2. Une affluence record en cette saison 2021-22 – mais qui devrait être battue à l’occasion de la réception du Nîmes Olympique au Stadium le 07 mai prochain – qui rappelle les grandes heures du club toulousain en Ligue 1. Et qui a également engendré un surplus d’activité aux buvettes ainsi qu’à la boutique du stade.

« Lors de la réception du Paris FC, nous avons dû gérer des longues files d’attente qui sortaient du magasin. Nous disposons d’une boutique au stade – dotée d’une surface de 160 m² – qui est parfaitement dimensionnée pour une affluence inférieure à 15 000 spectateurs. En revanche, la gestion des flux se complique dès que nous accueillons plus de 20 000 spectateurs au Stadium. Or, nous souhaitons tendre vers une affluence moyenne autour de 30 000 spectateurs d’ici 3 à 4 ans. Il faudra donc sérieusement songer à adapter notre point de vente à cette évolution » nous confie Olivier Jaubert, Directeur Général du Toulouse FC.

Malgré les quelques difficultés causées par la forte affluence, le TFC est tout de même parvenu à bien dynamiser ses ventes lors de la réception du club parisien. Grâce à l’horaire de la rencontre fixé à 15h et au résultat victorieux, le club de la Ville Rose a notamment enregistré un pic d’activité en après-match, l’obligeant à fermer sa boutique 1h30 après le coup de sifflet final. « Plus de 35% de notre chiffre d’affaires du 02 avril a été réalisé en aval de la rencontre face au Paris FC » nous précise ainsi Olivier Jaubert.

La gestion des flux : un enjeu essentiel !

Envie de lire cet article en intégralité ? Devenir membre d'Ecofoot Premium, c'est :

  • Accéder à 100% des contenus Ecofoot en ligne
  • Consulter nos magazines numériques
  • Soutenir le développement d'un média singulier


  • Les professionnels recommandent Ecofoot

    "Pour moi, Ecofoot est la référence francophone sur les sujets sport business, mais également sur le développement et les tendances du sport"

    Nicolas Claquin - Business Development Manager - iXpole

    Déjà abonné à Ecofoot Premium ?


    Comment augmenter ses revenus de merchandising en jour de match ?

    To Top
    Send this to a friend