Marketing

Arsenal FC : la blockchain comme instrument d’engagement des fans

arsenal blockchain
Andrew Makedonski / Shutterstock.com

Le club londonien a annoncé en fin de semaine dernière la signature d’une collaboration avec Fantastec pour mettre en place une plateforme d’échanges basée sur le principe de la blockchain.

Les traditionnels albums Panini sont-ils menacés par l’essor de la blockchain ? Arsenal FC a dévoilé en fin de semaine dernière un accord commercial d’un nouveau genre avec l’entreprise technologique Fantastec.

Le club londonien va recourir à la plateforme développée par l’entreprise anglaise basée sur la technologie blockchain pour mettre en place un espace d’échanges de « produits numériques » entre ses supporters. Ces derniers pourront ainsi s’échanger sur la plateforme des photos des joueurs inédites, des vidéos ou encore des autographes.

Au-delà des biens échangés, la plateforme pourrait également servir de véritable réseau social, permettant aux supporters des Gunners d’interagir entre eux au sein même de la plateforme. Une technologie lancée il y a quelques mois au sein de certains sports-US et qui a connu un succès important, notamment auprès des fans de NFL.

« En tant que fans de football, nous nous souvenons du moment où nous collectionnions les stickers des joueurs et les échangions avec nos amis. Cette initiative avec Fantastec SWAP importe un tel concept dans le monde digital et permet aux fans d’Arsenal de disposer de contenus sur la toile, peu importe leur localisation dans le monde » a ainsi indiqué Peter Silverstone, Directeur Commercial d’Arsenal FC.

« Fantastec SWAP est une révolution pour les fans internationaux de football et l’industrie des objets à collectionner. La majorité des fans de sport sont devenus « mobile-first » dans leur consommation de programmes et vivent loin de leur club supporté » a ainsi renchéri Simon Woollard, Responsable Produit chez Fantastec.

Via une telle collaboration, Arsenal FC compte engager davantage ses fans, notamment situés sur les marchés étrangers. Le modèle économique de la collaboration n’a pas été précisé au moment de la révélation du partenariat.

Articles populaires

To Top

Send this to a friend

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer