Economie Beijing Guoan partenariats

Publié le 12 septembre, 2017 | par Anthony Alyce

Le Beijing Guoan structure sa politique de partenariats

A l’image du Beijing Guoan, les clubs de Chinese Super League cherchent à réduire leur dépendance financière vis-à-vis de leurs actionnaires en augmentant leurs propres revenus structurels.

Après avoir obtenu une nette revalorisation des droits TV en 2015, les clubs de Chinese Super League cherchent désormais à s’organiser au niveau commercial afin de poursuivre leur croissance de revenus. Les différentes formations renforcent actuellement leurs organisations pour construire des portefeuilles de partenaires similaires aux grands clubs européens.

Pour atteindre un tel objectif, les clubs chinois visent en premier lieu à accroître leur exposition médiatique sur leur marché intérieur. A ce titre, la formation du Beijing Guoan fait figure d’exemple.

L’actuel 7ème du championnat de Chinese Super League a dernièrement officialisé la signature d’un partenariat avec l’opérateur local Highsport afin de lancer sa propre chaîne de TV, Beijing Guoan TV. Ce nouveau canal offrira tous les jours des images exclusives de l’entraînement du club, tout en diffusant des reportages sur les joueurs du Beijing Guoan.



En lançant un tel canal, le Beijing Guoan espère renforcer sa notoriété dans sa région tout en attirant de nouveaux partenaires. Une stratégie qui semble déjà porter ses fruits puisque le club a dernièrement annoncé la signature d’un partenariat avec l’entreprise canadienne Biosteel.

Chinese Super League : vers une réduction de la dépendance actionnariale ?

Déjà sponsor de nombreux clubs nord-américains, la société spécialisée dans la nutrition sportive a décidé de pénétrer le marché chinois en signant un contrat commercial de cinq ans avec le Beijing Guoan.

Cette intensification des activités de sponsoring constitue une mini-révolution au sein du club chinois. Comme bon nombre de ses concurrents, le Beijing Guoan a pendant longtemps compté sur les investissements consentis par son partenaire-actionnaire, le groupe CITIC Ltd. pour générer des revenus commerciaux.

CITIC Ltd. investissait notamment une somme supérieure à 25 M¥ (3,2 M€) par saison pour sponsoriser le club au début des années 2010. Une somme indépendante des injections en capital menées pour couvrir les déficits de fonctionnement.



A noter que CITIC Ltd. n’est désormais plus actionnaire majoritaire du Beijing Guoan. En 2016, le groupe immobilier Sinobo a racheté 64% du capital social du club. Un changement actionnarial, conjugué au développement économique du football chinois, qui peut expliquer la nouvelle stratégie commerciale menée par le Beijing Guoan.

Source photo à la Une : Wikipedia.org – CC BY-SA 2.0


A propos du contributeur / de la contributrice

Spécialiste des problématiques sport-business, j'interviens régulièrement pour différents médias sur des sujets liés à l'économie du football. Entrepreneur & Fondateur d'Ecofoot.fr



Comments are closed.

Back to Top ↑