Economie

CAN 2017 : les joueurs ghanéens renoncent à 50% de leurs primes

ghana primes can 2017

D’un montant similaire à celles des compétitions précédentes, les primes perçues par les Black Stars lors de la Coupe d’Afrique des Nations 2017 seront finalement divisées par 2. La décision a été prise par le ministre de la Jeunesse et des Sports ghanéen, Isaac Asiamah, en accord avec les joueurs.

Sujet problématique du côté du Cameroun, du Zimbabwe ou encore du Congo lors de cette CAN 2017, les primes n’ont pas semblé diviser la sélection ghanéenne, bien au contraire. En effet, la décision a été prise récemment par le ministère de la Jeunesse et des Sports ghanéen, de diviser les montants des primes prévues jusqu’alors par deux. Avram Grant, le sélectionneur, est également concerné par cette mesure, lui qui doit toucher le double des primes promises aux joueurs.

Ainsi, les Black Stars ne toucheront pas 10 000 $ chacun par match de groupe gagné, mais 5 000 $ (4 650 €). La qualification en quart-de-finale passe, elle, de 12 000 $ à 6 000 $ (5 580 €), alors que la demi-finale se retrouve à 7 500 $ (6 975 €) au lieu de 15 000 $. Des montants qui restent importants comparés aux autres sélections engagées dans la compétition. Une Jeep pour chaque joueur avait également été négociée en cas de qualification pour la finale. Un scénario qui ne se produira pas puisque la sélection a été éliminée hier par le Cameroun.

Isaac Asiamah, le ministre des sports, a également tenu à ce que les primes ne soient plus versées en liquide, afin d’éviter tout problème. La fédération a donc mis en place un transfert d’argent vers des comptes UniBank, partenaire officiel de celle-ci.

Ghana : les joueurs acceptent la décision de la Fédération

Conscients de ce que ces montants peuvent représenter pour l’opinion publique au pays, les joueurs ont accepté cette diminution sans discuter. « Les Ghanéens ne sont pas heureux. Nous sommes déterminés à gagner cette coupe et cela n’a rien à voir avec l’argent. Avec ou sans argent, nous ferons de notre mieux pour remporter cette coupe pour le Ghana » avait ainsi déclaré Christian Atsu juste avant de démarrer la compétition.

Et l’attaquant de Newcastle d’ajouter : « Nous jouons, nous méritons d’être payés car c’est notre métier. L’Etat ne nous prendra pas en charge lorsque nous serons à la retraite. Donc ce qui nous est dû doit nous être donné. Cependant, nous ne disons pas que nous ne jouerons pas pour le pays sans argent. L’argent est secondaire pour nous. »

 « Les joueurs nous ont dit qu’ils accepteraient tout montant concernant les primes reversées par la nation. Ils veulent envoyer un signal au public ghanéen en disant qu’ils ne jouent pas pour l’argent, d’où leur décision. Quel que soit le montant proposé par le Ghana, ils l’accepteront » avait alors ajouté Ibrahim Saanie Daara, porte-parole de la Ghana Football Association (GFA).

Défaits hier par le Cameroun en demi-finale de la compétition, les joueurs ghanéens devraient tout de même percevoir chacun une somme de l’ordre de 23 500 $ (21 875 €) pour leur parcours dans la compétition.

Si vous souhaitez prolonger la discussion, n’hésitez pas à suivre le compte Twitter d’Emmanuel Mériaux

Source photo à la Une : Wikipedia.org (Pierre-Yves BeaudouinCC BY-SA 4.0)

To Top
Send this to a friend