Stades

Botola Pro : Al Hoceima va se doter d’un nouveau stade

botola pro nouveau stade

Après les projets de nouveau stade de Tétouan et d’Oujda, c’est au tour d’Al Hoceima de se lancer dans la construction d’une nouvelle enceinte sportive. D’abord annoncé à une jauge allant jusqu’à 35 000 places, le projet se contentera finalement d’une capacité de 20 000 places, pour un niveau de confort cependant revu à la hausse. Décryptage par Emmanuel Mériaux.

Actuellement 13ème sur 16 en première division marocaine, le Chabab Rif Al Hoceima devra sans doute batailler jusqu’à la fin de saison pour décrocher son maintien. Une habitude pour un club finissant rarement dans la première partie de tableau. Mais les choses pourraient être amenées à évoluer à terme, avec l’arrivée d’un grand stade dans l’agglomération de plus de 200 000 habitants.

En effet, l’Agence pour la Promotion et le Développement du Nord (APDN) a annoncé dernièrement le lancement d’un appel d’offres concernant l’élaboration des études géotechniques et le contrôle de la qualité des travaux de construction du futur Grand Stade d’Al Hoceima. Cette enceinte de 20 000 places se situera au sud de l’agglomération, dans une zone de 20 hectares, dont 9 000 m2 de terrains d’entrainement. Elle comprendra au minimum 100 places VIP, auxquelles viendront s’ajouter les 500 places réservées aux officiels. Les médias bénéficieront de conditions de travail optimales, avec 6 000 m2 à leur disposition, alors que 400 places seront prévues pour les personnes à mobilité réduite.

Enfin, les sponsors ne seront pas oubliés : 1 500 m2 leur seront attribués, regroupant une aire d’exposition leur étant réservée, ainsi que des loges individuelles et collectives. Le Chabab Rif Al Hoceima aura de cette façon un outil de travail lui permettant de développer de manière conséquente ses relations de sponsoring. Il pourra ainsi tenter de maximiser l’effet « nouveau stade »,  souvent important en termes de croissance de revenus de sponsoring.

Al Hoceima : quel coût pour le Grand Stade ?

Si le coût définitif du stade n’est pas encore confirmé, le budget maximal annoncé lors des appels à candidatures architecturales se chiffrait à 250 millions de dirhams (23,170 millions d’euros). Depuis, les 35 000 places envisagées, dont 5 000 couvertes, ont été remplacées par une capacité de 20 000 places toutes couvertes. Un niveau de confort supérieur permettant notamment au stade de se conformer aux normes FIFA.

Concernant les études géotechniques, celles-ci ont été budgétisées à hauteur de 12,24 millions de dirhams (1,13 millions d’euros). Le résultat de l’appel d’offre sera connu le 14 avril prochain, avec sans doute plus d’informations concernant la date de début des travaux et de mise à disposition de l’enceinte.

Bien que rénové en 2010, le stade Mimoun Al Arsi – d’une capacité de 12 500 places – ne permettait plus au club d’Al Hoceima d’envisager un développement économique continu. En faisant le pari de s’installer hors zone urbaine, les décideurs prennent une orientation stratégique similaire à celles suivies en France par l’OGC Nice ou encore les Girondins de Bordeaux. Si ces derniers ont effectivement pu rehausser leurs revenus de sponsoring, les affluences ne sont pas (encore ?) au rendez-vous. Il ne reste donc plus qu’à espérer pour Al Hoceima que les 2 500 places de parking, ainsi que les solutions de transport imaginées pour ce projet, seront plus performantes que celles de ces exemples français.

Si vous souhaitez prolonger la discussion, n’hésitez pas à suivre le compte Twitter d’Emmanuel Mériaux

Source photo à la Une : Capture vidéo Youtube

Articles populaires

To Top

Send this to a friend

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer