Economie

C1 Afrique : le jackpot pour le WAC Casablanca !

wac casablanca primes
Mustapha Ennaimi - CC BY 2.0

En battant le club égyptien d’Al Ahly en finale retour de Ligue des Champions de la CAF (1-0), le WAC Casablanca s’empare du trophée continental qui lui échappait depuis maintenant 25 ans. Et le club marocain profite ainsi pleinement des nouvelles dotations de la compétition pour remplir ses caisses. Décryptage par Emmanuel Mériaux.

25 ans que le WAC Casablanca attendait un sacre continental, après celui de 1992. Si la ville de Casablanca a bien remporté cette C1 depuis, il s’agissait alors du Raja Casablanca, club rival. Cette fois-ci, il a fallu que le WAC se défasse du club le plus titré de la compétition, vainqueur de celle-ci à 8 reprises : le Al Ahly Sporting Club, basé au Caire, est en effet une référence continentale, avec pas moins de 20 titres internationaux à son palmarès. Avec un budget tournant autour de 30 M€, il s’agit également d’un des clubs les plus riches du continent, si ce n’est le plus riche.

Bien loin donc des moyens du WAC, dont le budget la saison passée se situait à hauteur de 76 millions de Dirhams marocains (7 M€). Avec un tel montant, nul doute que le gain financier en provenance de la C1 aura un poids important pour le club : c’est en effet un chèque de 2,5 M$ que va recevoir le club suite à sa performance.

Une très bonne nouvelle pour le club casablancais à l’heure où ce dernier développe un important projet : les Diables Rouges sont en effet sur le point de faire l’acquisition d’un centre d’entrainement leur permettant de rassembler leurs différentes catégories. Montant de l’opération : 60 millions de Dirhams (5,4 M€).  Il ne s’agirait ainsi que du 4ème club de Botola Pro à devenir propriétaire de ses installations d’entrainement. Loin d’être une norme, donc.




 

C1 Afrique : des dotations en forte hausse

Si le montant de la dotation réservée au vainqueur de la compétition est tout-à-fait modeste en comparaison avec ce que propose la C1 version UEFA, celui-ci est tout de même en forte augmentation. En effet, le club titré ne recevait la saison dernière que 1,5 M$, alors que le finaliste empochait alors un montant de 1 M$. Des revenus qui se trouvent en hausse respectivement de 66% et 25% cette saison. A titre indicatif, ces montants se situaient à 1 M€ et 0,7 M€ en 2006.

A résultats exceptionnels, primes exceptionnelles : le WAC Casablanca fera profiter les principaux acteurs de ce pactole. Les joueurs du club recevront ainsi le montant record de 200 000 Dirhams chacun (18 000 €).

Par Emmanuel Mériaux 

Articles populaires

To Top
Tweetez10
Partagez1.02K
Partagez22

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer