Géopolitique

Coupe d’Afrique des Nations : imbroglio et difficultés d’organisation

organisation coupe d'afrique des nations
AGIF / Shutterstock.com

Alors que l’organisateur de la prochaine Coupe d’Afrique des Nations n’est pas encore connu à quelques mois du début de la compétition ; les derniers changements opérés par la Confédération Africaine de Football (CAF) suscite de nombreuses protestations. Décryptage.

Le président malgache de la CAF, Ahmad Ahmad, pourrait bien subir lors des jours à venir la plus grave crise traversée par la Confédération Africaine de Football depuis son élection. Surtout s’il ne parvient pas à éteindre les contre-feux médiatiques lancés par différents dirigeants de fédérations africaines !

La crise a démarré au mois de novembre dernier, au moment où les dirigeants de la CAF ont annoncé devoir retirer l’organisation de la prochaine Coupe d’Afrique des Nations au Cameroun. Un retrait qui intervient à seulement 8 mois du début de la compétition ! Le Cameroun n’a pas été jugé en état de recevoir le plus grand événement footballistique du continent. Une procédure de désignation a été lancée en urgence par la direction de la CAF et les candidats ne se bousculent pas pour organiser la première CAN à 24 sélections.

En plus de devoir trouver un nouveau candidat dans l’urgence, la CAF doit également gérer les conséquences de ses décisions en cascade. En effet, pour aider le Cameroun à panser ses plaies – et surtout pour faciliter l’annulation de la CAN sur ses terres – la CAF a « promis » au Cameroun d’organiser l’édition suivante de la Coupe d’Afrique des Nations. Une édition qui avait déjà été attribuée en 2014 à… la Côte d’Ivoire !

« Nous avons pris cette décision car nous avons dans le même temps constaté que la Côte d’Ivoire ne serait pas prête pour l’édition 2021. Pour faire les choses de façon plus humaine, nous avons décidé d’accorder plus de temps au Cameroun, qui sera prêt en 2021 » a ainsi dernièrement commenté Ahmad Ahmad.

Toujours selon les dires du patron malgache du football africain, la CAF aurait décidé alors d’accorder l’organisation de l’édition 2023 de la Coupe d’Afrique des Nations à la Côte d’Ivoire. Une organisation qui devait initialement être attribuée… à la Guinée !

Du côté des dirigeants de la fédération ivoirienne, on s’offusque de cette prise de décision de manière unilatérale de part de la CAF. Des dirigeants qui n’étaient pas au courant d’une telle rotation des organisations selon leurs dires.

« Aucune autorité ivoirienne, ni aucun leader de la fédération ivoirienne n’a été contacté ou même approché par la CAF » a ainsi indiqué la fédération ivoirienne dans une lettre rendue publique.

Ahmad Ahmad va alors devoir regorger de talents diplomatiques pour faire retomber la tension au sein des différentes fédérations africaines. Tout en trouvant rapidement un remplaçant au Cameroun pour organiser la prochaine CAN. La direction de la CAF ne va pas chômer au cours des prochaines semaines…

Articles populaires

To Top

Send this to a friend

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer