Economie

Forte hausse de chiffre d’affaires pour Besiktas !

Besiktas résultat opérationnel
alarico / Shutterstock.com

La première saison complète de Besiktas dans son nouveau stade a permis au club de transformer son modèle économique. Avec des revenus à hauteur de 582 M₺ (147 M€) sur la saison 2016-2017, et des prévisions à hauteur de 668 M₺ (168 M€) sur celle en cours, le club stambouliote semble entrer durablement dans une nouvelle dimension. Décryptage par Emmanuel Mériaux.

Actuellement en tête du groupe G de la Ligue des Champions, devant le RB Leipzig, le FC Porto et l’AS Monaco, Besiktas semble bien parti pour se qualifier pour les 8èmes de finale de la compétition. Ce serait une première pour le club stambouliote dans la version moderne de la C1, et celle-ci coïnciderait avec le déménagement récent dans le Vodafone Park. Cette même enceinte, précédemment nommée Vodafone Arena – le terme d’ « arène » ayant ensuite été banni par le gouvernement turc dans le pays – avait déjà vu son club résident faire un parcours plus que prometteur la saison dernière pour sa première année d’occupation. L’Olympique Lyonnais avait alors eu toutes les peines du monde à y mettre un terme, en quart de finale de C3, aux tirs au but.

En effet, les bonnes performances sportives de la saison 2016-2017 se sont traduites dans les comptes par d’importants revenus notamment en provenance de l’UEFA. Ceux-ci, à hauteur de 145 M₺ (37 M€), ont plus que triplé en l’espace d’un an. Si la perte de valeur de la Lire Turque (-20% entre 05/2016 et 05/2017) nous oblige à relativiser en parti ces résultats, puisque gonflés artificiellement, la campagne européenne aura tout de même constitué la première source de revenus du club devant les droits TV nationaux. Une grande première dans l’histoire du club !

Les Aigles Noirs ne doivent cependant pas oublier leurs compétitions domestiques : devancés par Galatasaray et Basaksehir, ils se trouvent pour le moment hors de la zone qualificative pour la prochaine campagne de Ligue des Champions. Or, les recettes européennes ont représenté 25% du chiffre d’affaires du club lors du dernier exercice.

Besiktas : une masse salariale proportionnée aux revenus

Si le chiffre d’affaires du club a donc grimpé en flèche, les dépenses ont également fortement augmenté : la masse salariale représente ainsi un tiers de plus que celle de la saison précédente. Elle reste cependant tout-à-fait raisonnable, puisque sa proportion par rapport aux revenus du club a encore diminué pour atteindre un ratio de 44%. Excellente performance, lorsque l’on sait que l’UEFA conseille de garder ce ratio sous les 70%.

Abonnement Ecofoot Premium – S’abonner à notre version premium, c’est :

  • Accéder à 100% des contenus Ecofoot
  • Bénéficier de nos meilleurs contenus au format magazine
  • Soutenir le développement d’un média que vous appréciez




  • Avec un chiffre d’affaires largement supérieur aux prévisions du club, Besiktas a donc surperformé la saison dernière. Le club stambouliote ne compte cependant pas s’arrêter là : il prévoit en effet une nouvelle augmentation de ses revenus de l’ordre de 15% pour cette saison 2017-2018, pour atteindre 668 M₺ (168 M€). Et il ne semble pas craindre un estompement de « l’effet nouveau stade », puisqu’il budgétise des revenus de billetterie à hauteur de 88 M₺ (+26% ; 22 M€). Une augmentation d’autant plus significative qu’elle ne prend pas en compte l’accord de naming de l’enceinte (27 M₺ ; 6,7 M€). Il ne tient donc qu’à l’AS Monaco d’assombrir ce tableau.

    Par Emmanuel Mériaux

    Articles populaires

    To Top

    Send this to a friend

    En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

    Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

    Fermer