Social

Le football professionnel français se mobilise pour la société !

ligue 1 solidarité

Parfois décrié dans les médias pour des comportements non-appropriés tenus par certains joueurs, membres du staff ou dirigeants, le football professionnel français dans son ensemble n’épargne pourtant pas ses efforts dans le domaine de la solidarité.

Selon un rapport publié dernièrement par la LFP, le football professionnel français a investi 73 M€ dans des actions sociétales et caritatives au cours de l’exercice 2016. Ce chiffre correspond tout simplement à… 4% du chiffre d’affaires hors transfert du football professionnel français !

Dans le détail, la LFP centralise à elle-seule plus de 61 M€ d’investissements. 41 M€ sont liés à la taxe Buffet appliquée aux droits TV commercialisés par la Ligue. Et 20 M€ sont reversés à la FFF conformément à la convention quinquennale signée avec la Fédération. Une somme qui contribue notamment au développement de la pratique du football amateur.

Au-delà des sommes directement reversées par la LFP, les différents clubs professionnels consacrent plus de 12 M€ par saison aux actions sociales. En moyenne, chaque club de Ligue 1 a redistribué 570 000 € à son territoire sous forme de dons de places, de subventions ou de dons en nature. Le montant se chiffre à 155 000 € pour les clubs de Ligue 2.

Douze clubs professionnels ont mis en place des structures dédiées

Au total, plus de 3 000 actions sociétales ont été mises en place par le football professionnel français au cours du dernier exercice. Si la majorité des actions a concerné le domaine caritatif, de nombreux univers tels que l’éducation, le développement du football féminin, l’accessibilité de la pratique du football aux personnes en situation de handicap ou encore l’accompagnement culturel ont été couverts par les dispositifs mis en place par les clubs professionnels.

Douze clubs professionnels sont aujourd’hui dotés de structures – fondation, fonds de dotation, association – dédiées à la prise en charge des actions sociétales. Bénéficiant d’un budget de fonctionnement compris entre 50 000 € et 1,3 M€, ces structures permettent de mettre en place des initiatives poussées et originales tout en élaborant un suivi précis des actions. Sept clubs projettent d’ouvrir une structure dédiée au cours des prochains mois.

Parmi les dispositifs initiés au cœur de ces structures, on retrouve notamment le plan de féminisation Coupe du Monde 2019 mis en place par le TFC, visant à promouvoir le football féminin au sein des quartiers, ou encore l’Handi Sup OL, association qui permet d’instaurer un dialogue constant autour de l’accessibilité entre le club rhodanien et ses supporters en situation de handicap.

Ainsi, tout au long de l’année, les clubs français se mobilisent pour contribuer au renforcement des liens sociétaux au sein de leurs territoires. Des actions qui sont trop peu souvent mises en avant et qui pourtant aident les clubs à renforcer leurs liens avec leurs communautés. Une meilleure mise en lumière de cet effort doit à terme contribuer à améliorer plus globalement l’image du football professionnel français auprès de l’opinion publique.

Source photo à la Une : LFP

Articles populaires

To Top

Send this to a friend

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer