Stade Rennais RSE
Interview

Stade Rennais, la lutte contre la sédentarité érigée au rang de priorité

Icon Sport

Mener une politique RSE ambitieuse en adéquation avec son champ de compétences. C’est le virage pris par le Stade Rennais qui a dernièrement donné naissance au programme « Bouge ! » visant à promouvoir un mode de vie actif et à lutter contre la sédentarité. Lors d’un entretien accordé à Ecofoot, Antoine Biard, Directeur de la Communication, du Marketing et de la RSE du Stade Rennais, revient sur les derniers projets mis en place par le club breton. Propos recueillis par Karim Ghariani.

Quelles sont les grandes thématiques traitées par le Stade Rennais dans sa politique RSE ? Avez-vous construit votre politique sociale et sociétale en fonction des besoins de votre territoire ?

Le Stade Rennais imagine, développe et déploie des actions RSE depuis longtemps. La solidarité est en quelque sorte inscrite dans l’ADN des clubs de Ligue 1. Tous les clubs sont très sollicités car ils sont au cœur de la vie de leur territoire. Les clubs portent une responsabilité forte et ils doivent remplir leur rôle en contribuant à un impact sociétal positif.

Le Stade Rennais a donc développé depuis de nombreuses années une multitude d’actions caritatives à destination de nombreux acteurs du territoire rennais et de sa région. Hors contexte Covid, nous menons entre 90 et 100 opérations par an. Le club est aussi engagé dans un partenariat structurant à l’échelle nationale avec l’association ELA. Le logo de l’association figure d’ailleurs sur notre maillot officiel.

Ces derniers mois, nous avons conduit au club une nouvelle réflexion à propos d’une problématique forte : la lutte contre la sédentarité et la promotion d’un mode de vie actif. Il s’agit là d’une vraie question de société en lien direct avec notre cœur de métier. Le Stade Rennais est un acteur légitime sur cette question à travers ses 120 ans d’existence dans le football français.

La sédentarité est la 4e cause de mortalité au monde et la 1e cause évitable ! Elle est responsable de 27% des cas de diabète et de 30% des maladies cardio-vasculaires. La sédentarité tue plus que le tabac ! Par ailleurs, près d’un tiers des Français n’atteignent pas le minimum d’activité physique journalier recommandé par l’OMS. Et, depuis le premier confinement, les enfants ont perdu environ 20% de leurs capacités physiques ! Au Stade Rennais, nous avons ainsi trouvé pertinent de nous attaquer à ce fléau en construisant un programme solide qui sera déployé sur un premier cycle de 2 ans minimum.

En effet, le Stade Rennais a donné naissance au mois d’avril dernier au programme « Bouge ! » visant à promouvoir un mode de vie actif et à lutter contre la sédentarité. Pouvez-vous nous détailler le contenu de ce nouveau programme ? La crise sanitaire a-t-elle influencé la création d’un tel programme ?

L'accès à la totalité de l'article est réservé à nos abonnés Ecofoot Premium


Pas encore abonné à Ecofoot Premium ? S'abonner à Ecofoot Premium, c'est :

  • Accéder à 100% des contenus Ecofoot en ligne
  • Recevoir en avant-première nos magazines numériques
  • Soutenir le développement d'un média que vous appréciez


  • Magazine N°78


    Stade Rennais, la lutte contre la sédentarité érigée au rang de priorité
    To Top
    Send this to a friend