Interview

Le Tremplin : terreau fertile pour l’innovation !

Shutterstock.com

Alors que l’innovation technologique a longtemps été considérée comme un sujet secondaire par de nombreuses disciplines sportives, la donne semble avoir profondément évolué au cours des dernières années. Pour se démarquer de la concurrence, de nombreux clubs ou fédérations sportives cherchent à nouer d’étroites relations avec des pépites de la « Sport Tech » pour couvrir de nouveaux besoins et alimenter leur stratégie de croissance. Charles Frémont, fraichement promu Directeur de l’incubateur parisien Le Tremplin, nous décrit l’évolution des relations entre startups et industrie sportive.

Comment Le Tremplin favorise-t-il les rencontres entre les startups incubées et les différentes organisations sportives (fédérations, clubs…) ? Les professionnels de l’industrie sportive française sont-ils naturellement intéressés par les innovations développées par les entreprises du Tremplin ?

Favoriser la création de partenariats stratégiques entre les organisations sportives et les startups, c’est plus que notre expertise au Tremplin, c’est notre métier ! En effet, depuis la création du Tremplin par Paris&Co en 2014, nous avons accompagné plus de 100 startups de la « Sport Tech » de France et du monde entier. Nous avons aussi travaillé avec plus d’une trentaine d’organisations sportives de tous horizons – clubs, fédérations, institutions, marques, sponsors… – sur leur transformation digitale.

Les organisations sportives ont pris conscience aujourd’hui qu’elles doivent innover afin de se distinguer au niveau de la performance sportive, d’interagir plus directement avec leurs fans ou encore trouver de nouvelles sources de revenus. Elles cherchent de plus en plus à se rapprocher des startups. Ce que l’on remarque, c’est qu’il existe un « effet mouton » entre les différentes organisations sportives. En effet, lorsque l’une d’elles conclut une collaboration avec une startup, plusieurs autres entités sportives se montrent intéressées par la suite. Ainsi, pour une startup, le premier contrat est souvent difficile à concrétiser, mais les deals suivants sont généralement conclus plus facilement.

Charles Frémont, nouvellement promu Directeur du Tremplin

Afin que les startups et organisations sportives travaillent davantage ensemble, nous organisons des formats de rencontre, adaptés aux besoins de chacun. Par exemple, dans le cadre d’un « Reverse Pitch », une organisation sportive nous soumet une problématique qu’elle souhaite résoudre – par exemple : comment engager davantage les fans dans les activités du club ? En fonction des besoins de l’organisation et des ressources à disposition, Le Tremplin identifie les solutions les plus appropriées pour l’aider à résoudre sa problématique et organise des rendez-vous qualifiés.

Les innovations proposées par les entreprises incubées au Tremplin sont-elles facilement intégrées par les clubs sportifs professionnels ? Existe-t-il une inertie à l’innovation au sein de l’industrie sportive française ou, au contraire, le sport français montre-t-il la voie en termes d’ouverture à l’innovation ?

L'accès à la totalité de l'article est réservé à nos abonnés Ecofoot Premium


Pas encore abonné à Ecofoot Premium ? S'abonner à Ecofoot Premium, c'est :

  • Accéder à 100% des contenus Ecofoot en ligne
  • Recevoir chaque semaine notre magazine numérique
  • Soutenir le développement d'un média que vous appréciez


  • Magazine N°57


    Le Tremplin : terreau fertile pour l’innovation !

    Articles populaires

    To Top

    Send this to a friend

    En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

    Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

    Fermer