football français économie
Interview

« L’économie du football professionnel français est fragile »

sylv1rob1 / Shutterstock.com

La suspension des compétitions aura-t-elle une incidence sur l’économie du football professionnel français ? Si une grande partie de la réponse découlera de la durée de la crise sanitaire ; l’absence de rencontres pourrait déjà à court terme créer des problèmes de trésorerie chez certains clubs de L1 et L2. Olivier Maillard, Manager des Organisations Sportives, nous livre ses constats sur le situation en cours.

Les championnats de Ligue 1 Conforama et de Domino’s Ligue 2 sont actuellement suspendus en raison des mesures prises pour freiner la propagation du COVID-19. Cet arrêt soudain des activités en raison de cette crise sanitaire peut-il, à court terme, générer des difficultés de trésorerie au sein des clubs de L1 et L2 ?

Oui, complètement. Pour le moment, les clubs ne bénéficient plus des rentrées financières liées aux recettes « matchday ». Cela signifie que les flux de cash générés par les activités de ticketing, de prestations VIP commercialisées au match, de merchandising et de snacking sont stoppés. Et, en parallèle, les clubs doivent supporter des demandes de remboursement, en raison du report des rencontres.

L'accès à la totalité de l'article est réservé à nos abonnés Ecofoot Premium


Pas encore abonné à Ecofoot Premium ? S'abonner à Ecofoot Premium, c'est :

  • Accéder à 100% des contenus Ecofoot en ligne
  • Recevoir chaque semaine notre magazine numérique
  • Soutenir le développement d'un média que vous appréciez


  • Magazine N°66


    « L’économie du football professionnel français est fragile »
    To Top

    Send this to a friend

    En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

    Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

    Fermer