Géopolitique

« L’achat de Manchester United serait incohérent par rapport à la stratégie actuellement menée par l’Arabie Saoudite »

Manchester United interview simon chadwick
warasit phothisuk / Shutterstock.com

Alors que certains experts prédisent depuis plusieurs années une vague d’investissements saoudiens au sein du football européen ; différents médias britanniques ont évoqué la semaine dernière un intérêt manifesté par la famille royale saoudienne concernant le rachat de Manchester United. Pour analyser la crédibilité de telles rumeurs et mieux comprendre la stratégie d’investissement saoudienne dans le football, Ecofoot.fr est allé interroger Simon Chadwick, Professeur à l’Université de Salford et spécialiste des questions liées à la géopolitique du football.

La presse britannique a dernièrement relayé certaines rumeurs, faisant part d’un intérêt du prince saoudien Mohammed ben Salmane pour Manchester United. La famille royale saoudienne est-elle intéressée par le rachat d’un club de football européen ? Et pourquoi son choix se porterait-il sur Manchester United ?

A première vue, l’acquisition de Manchester United par le gouvernement saoudien parait logique. L’un des clubs les plus riches de la planète football serait alors acheté par l’un des pays les plus riches du monde.

Néanmoins, j’ai de sérieux doutes au sujet de la crédibilité de telles rumeurs. Du côté de l’Arabie Saoudite, l’achat de Manchester United serait incohérent par rapport à la stratégie actuellement menée par le pays dans son développement industriel et sportif. L’Arabie Saoudite cherche surtout à développer sa propre industrie sportive sur son territoire et n’a jamais réellement manifesté la volonté d’acheter de puissants actifs sportifs à l’étranger.

Pour Manchester United, étant donné les critiques internationales visant actuellement l’Arabie Saoudite – notamment concernant le non-respect des droits de l’homme – la toxicité d’une relation avec le gouvernement de Riyad serait difficile à supporter pour le club et son propriétaire actuel.

Abonnement Ecofoot Premium – S’abonner à notre version premium, c’est :

  • Accéder à 100% des contenus Ecofoot
  • Bénéficier de nos meilleurs contenus au format magazine
  • Soutenir le développement d’un média que vous appréciez




  • A moyen ou long terme, personne ne peut prévoir ce qui va se passer. Mais à court terme, le rachat de Manchester United par l’Arabie Saoudite parait peu probable.

    Quel est l’état actuel des relations diplomatiques entre le Royaume-Uni et l’Arabie Saoudite, notamment suite à l’affaire Khashoggi ? Si les rumeurs de rachat de Manchester United étaient fondées, le gouvernement britannique pourrait-il bloquer la transaction entre la famille Glazer et les investisseurs saoudiens ?

    Les relations entre le Royaume-Uni et l’Arabie Saoudite sont solides, essentiellement en raison des liens commerciaux unissant les deux pays. Une situation qui pourrait d’ailleurs s’amplifier avec l’approche du Brexit. L’attitude de Theresa May et de ses ministres concernant l’affaire Khashoggi pourrait faire du bruit même si le gouvernement britannique ne dispose pas d’une grosse marge de manœuvre. Il est alors peu probable que le Royaume-Uni dresse des obstacles visant à pénaliser Riyad.

    De plus, le gouvernement britannique adopte une approche de « laissez-faire » dans la gestion des questions footballistiques. Très certainement, le gouvernement britannique s’alignera sur la position de l’administration Trump concernant l’Arabie Saoudite. Si Trump était amené à prendre des sanctions à l’encontre de l’Arabie Saoudite, le Royaume-Uni adopterait certainement la même attitude. Cela compliquerait alors la signature d’un accord entre Manchester United et des investisseurs saoudiens. Mais un tel scénario n’est pas à l’ordre du jour.

    A l’avenir, l’Arabie Saoudite va-t-elle tenter de reproduire la stratégie mise en place par le Qatar ou les Emirats Arabes Unis dans le sport ? Quelles sont les perspectives de développement de l’Arabie Saoudite dans le sport en général, et dans le football en particulier ?

    Le Qatar, Abu Dhabi et Dubaï ont tous investi dans le sport d’une manière différente. Un développement qui est suivi avec attention par l’Arabie Saoudite. Le Qatar et les Emirats Arabes Unis ont utilisé le sport pour accroître leur notoriété, attirer plus de visiteurs, développer leur soft power et positionner leur nation comme d’importants acteurs du paysage sportif mondial.

    Sur de nombreux points, les objectifs ont été atteints. Alors que ces différents pays étaient invisibles et inaudibles il y a 20 ans, ils sont désormais complètement intégrés à la psyché de masse mondiale que représente le sport. L’Arabie Saoudite va sans doute chercher à copier certains éléments qui ont fait le succès de la stratégie sportive du Qatar et des Emirats Arabes Unis.

    Néanmoins, les données sont différentes pour l’Arabie Saoudite. Le pays est mieux identifié que ses voisins aux yeux du monde. Il exercice naturellement une influence plus importante. Démographiquement, les différentes nations ne sont également pas comparables. L’Arabie Saoudite compte 32 millions d’habitants alors que Dubaï ne réunit que 3,2 millions d’habitants, 2,5 millions pour le Qatar et 1,1 million pour Abu Dhabi.

    L’Arabie Saoudite est aujourd’hui principalement focalisée sur la modernisation de son propre pays. Modernisation au sein de laquelle le sport doit jouer un rôle. Ainsi, le gouvernement saoudien est bien plus enclin à investir dans sa propre industrie sportive afin de soutenir son programme de réformes.

    Cette politique est d’ailleurs déjà mise en application avec, par exemple, la création de la nouvelle ville sportive de Qiddiya. L’Arabie Saoudite souhaite investir dans sa propre industrie sportive pour favoriser la cohésion sociale, construire une identité nationale et bâtir des marques saoudiennes compétitives au niveau mondial. Entre investir dans des clubs saoudiens de football et racheter un club étranger à un prix élevé, je pense que l’Arabie Saoudite choisira pour le moment la première option.

    Articles populaires

    To Top

    Send this to a friend

    En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

    Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

    Fermer