Stratégie

City, une marque plus qu’un club

manchester city stratégie développement

Manchester City est plus qu’un club de football qui réussit. En dehors de son palmarès récent, le dernier quart de finaliste anglais de la Ligue des Champions est au coeur de la stratégie de la holding City Football Group (CFG)  mise en place par l’Abu Dhabi United Group (ADUG). Il s’impose ainsi comme le vaisseau amiral d’un nouveau modèle de développement économique dans le football.

City Football Group, une nouvelle manière de penser le sport global

Face au PSG, Manchester City n’a rien à prouver : avec des revenus de 463,5 millions d’euros, le champion d’Angleterre 2014-2015 est le sixième club mondial (Deloitte Football Money League 2016) à quelques encablures du club de la capitale. Fort d’une  vraie exposition sur les réseaux sociaux (20 millions de suiveurs sur Facebook, 3,1 millions de followers sur Twitter), sa croissance a été fulgurante depuis 2008, date de son rachat par les fonds émiratis.

Pourtant, son développement est des plus singuliers. Lié au sein de la holding CFG à des clubs de marchés différents (New York City, Melbourne City FC, Yokohama Marinos et bientôt Shanghai City), Manchester City est au coeur d’une stratégie désireuse de créer une marque unique dans le sport : City. Une marque franchisée, globale, et indéfectivement attachée au football, sport le plus populaire au monde. Une marque dont le club mancunien serait l’actif stratégique et central.

City, une marque au-delà des clubs

« Le football est le sport le plus adoré et regardé dans le monde et, en Chine, la perspective d’une croissance exponentielle du jeu est unique et excitante. […] L’accord signé entre CFG et notre partenaire chinois va créer une plateforme sans précédent pour la croissance des clubs de CFG, aidée par notre capacité à fournir une expertise et des ressources à l’industrie du football chinois en plein développement » Khaldoon Al Mubarak, Président de Manchester City et de CFG

Les perspectives de développement de City Football Group en Asie et sur les marchés émergents étant conséquentes depuis le partenariat signé fin 2015 avec CITIC Capital et China Media Capital, force est de constater que la stratégie émiratie est aussi ambitieuse qu’innovante.

En allant plus loin que Red Bull, la holding émiratie a ainsi réussi son pari au point d’être regardé de près par Qatar Sport Investments à l’occasion de son rapprochement avec le Miami FC de David Beckham.

Valorisé à hauteur de 2,9 milliards d’euros, le choix de créer un réseau inédit de clubs tous reliés entre eux semble porter ses fruits. Centré autour de l’équipe de Manchester City, tout est abordé comme le ferait une firme transnationale du divertissement sportif. Tous les clubs partagent les mêmes couleurs. Tous adoptent des stratégies de communication et de marketing aussi complémentaires qu’identiques. Une première dans le monde du football et du sport professionnel.

Une stratégie globale inédite dans le sport

City Football Group ambitionne ainsi comme tout groupe global de créer des synergies entre chacun de ses actifs pour maximiser ses profits et son portefeuille-joueurs (développement, valorisation, transferts), tout en profitant à plein de l’explosion des droits télévisés en Angleterre, en Chine et possiblement aux Etats-Unis.

Mais l’intérêt d’une telle organisation repose surtout sur la perspective de faciliter et de multiplier les activations auprès des sponsors, des annonceurs et des grandes marques globales. Avec une plateforme marketing commune articulée autour de Manchester City, la force de frappe de City Football Group est à la fois locale et globale.

Du local au global : la glocalisation appliquée au football

Porteur d’une identité forte et ancrée localement, un club franchisé comme New York City permet à des firmes multinationales qui s’y associent de bénéficier de l’exposition du football aux Etats-Unis. Elles obtiennent également l’engagement dévoué d’une base de fans attachés à leurs couleurs, tout en s’offrant un support attractif en vue de campagnes efficaces, au plus près du marché visé.

L’autre échelle d’action du City Football Group, tout aussi complémentaire, est quant à elle, globale. Liée au rayonnement du flagship qu’est Manchester City, elle leur permet de profiter du prestige et du rayonnement de la Premier League, des résultats du club mancunien…tout en s’exposant dans l’ensemble des clubs estampillés City. De quoi envisager des lendemains qui chantent…et de nouveaux horizons pour le football de club.

Si vous souhaitez poursuivre la discussion avec Jean-Baptiste Guégan, n’hésitez pas à suivre son compte Twitter 

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire foot-business. 


Source photo à la Une : © Wikipedia.org (Higor Douglas)

Articles populaires

To Top
Tweetez
Partagez29
Partagez20

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer