Marketing

Sponsoring maillot : un dossier urgent à conclure pour le PSG ?

psg contrat sponsoring maillot
Stefan Ugljevarevic / Shutterstock.com

Alors que la collaboration avec Emirates en tant que sponsor maillot arrivera à échéance en fin de saison, le Paris Saint-Germain n’a toujours pas annoncé le remplaçant de la compagnie aérienne. Et le temps presse…

Quel annonceur prendra la place d’Emirates sur le maillot du club parisien à compter de la saison prochaine ? Alors que différents noms ont circulé au cours des derniers mois – Petrobras, Axa, Total Spring… – le mystère reste entier à moins de 5 mois de l’échéance du contrat avec Emirates.

Les équipes de Marc Armstrong s’activent sur différents fronts pour finaliser rapidement un accord. Car le temps presse : outre l’imminence de l’échéance du contrat avec Emirates, Nike souhaite lancer rapidement la production des maillots 2019-20 du club parisien. Selon L’Equipe, la direction du PSG aurait déjà demandé un délai à son équipementier américain pour lui laisser le temps de finaliser les négociations avec son futur sponsor. Une nouvelle échéance, fixée à fin février, aurait ainsi été accordée par l’équipementier américain.

Un enjeu financier de taille pour le PSG

Percevant actuellement une somme comprise entre 25 et 30 M€ par saison de la part d’Emirates, la direction parisienne souhaitait initialement négocier un nouveau contrat de sponsoring maillot à hauteur de… 80 M€ par saison ! Soit un montant comparable – voire légèrement supérieur – aux sommes récoltées par les principaux cadors du football européen.

Néanmoins, face aux difficultés rencontrées, le Paris Saint-Germain aurait dernièrement revu ses prétentions à la baisse. Un accord supérieur à 50 M€ par exercice suffirait à contenter les ambitions commerciales du club. Un montant qui serait déjà deux fois supérieur à la somme déboursée annuellement par Emirates.

La réussite de cette négociation est importante pour le PSG. Alors que le club sera contraint d’abandonner son accord commercial avec QTA à partir de la saison prochaine – conformément aux exigences de l’UEFA – le club parisien se doit de trouver de nouvelles recettes commerciales pour combler ce manque à gagner. Une compensation qui pourrait également provenir des revenus équipementier ; le club parisien ne cessant de développer cette activité via de nouvelles collaborations en cobranding et l’accroissement des volumes de maillots vendus. L’an dernier, le club de la capitale serait parvenu à commercialiser 900 000 unités de ses tuniques officielles. Soit un score comparable aux plus grands clubs européens.

Selon les données dernièrement publiées par le cabinet Deloitte, le Paris Saint-Germain a généré la saison dernière plus de 313 M€ de revenus commerciaux. Un niveau de recettes qui classe le club parisien au 5ème rang européen sur ce critère.

Articles populaires

To Top

Send this to a friend

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer