Stades

Le Genoa et la Sampdoria bientôt copropriétaires de leur stade ?

genoa sampdoria rachat stade
faber1893 / Shutterstock.com

La municipalité de Gênes aimerait transférer la propriété du stade Luigi Ferraris aux deux clubs résidents.

Il n’y a pas qu’en France que les collectivités cherchent peu à peu à se désengager du dossier des enceintes sportives. Alors que la loi Braillard, votée au mois de mars dernier, doit favoriser un mouvement de transfert de propriété des enceintes sportives des collectivités vers les clubs résidents, un tel mouvement est également observable en Italie.

Ecofoot.fr a besoin de vous !

Pour maintenir sa qualité rédactionnelle et l'accès au plus grand nombre, Ecofoot.fr a besoin de votre soutien financier. Sans vous, l'aventure d'un média indépendant ne peut exister !

Pour seulement 3€, vous permettrez de pérenniser Ecofoot tout en recevant une contrepartie intéressante. Paiement sécurisé via Paypal.




Après l’Atalanta Bergame – qui a racheté le stade Atleti Azzurri contre un investissement de 8,6 M€ – c’est au tour des clubs Génois d’étudier un tel projet, encouragés par le maire de la ville, Marco Bucci.

Souhaitant depuis plusieurs années exploiter une enceinte moderne, les dirigeants de la Sampdoria et du Genoa ont sollicité à de multiples reprises la municipalité pour entreprendre des travaux de rénovation de leur enceinte. Des coûts que le maire de Gênes ne souhaite pas faire supporter à ses administrés.

Ainsi, pour répondre aux demandes des deux clubs, Marco Bucci a ouvert la porte à une vente de l’enceinte sportive aux clubs. Pour le maire de la ville, la meilleure option consisterait à créer une société qui procéderait à l’opération de rachat du stade. Une société qui serait détenue à parts égales par les deux clubs.

Des négociations serrées entre la municipalité et les clubs génois ?

Plutôt enclin depuis plusieurs années à devenir propriétaire de l’enceinte de Luigi Ferraris, la direction de la Sampdoria serait plutôt favorable à un tel scénario. Moins avancé sur ce dossier, l’état-major du Genoa n’a néanmoins pas fermé la porte à une telle éventualité. Les deux clubs souhaitent bénéficier à terme d’une enceinte moderne, capable d’insuffler une nouvelle dynamique de croissance à leurs recettes de billetterie.

Reste désormais à déterminer le prix du stade Luigi Ferraris. Si la municipalité ne compte pas exiger un montant très important pour céder l’enceinte, elle est cependant contrainte de procéder à une étude indépendante permettant de déterminer son prix. La vente à un tarif trop bas serait alors considérée comme une aide publique déguisée et condamnable en vertu du droit européen.

Selon les informations de la presse italienne, le stade Luigi Ferraris devrait prochainement être évalué dans une fourchette de prix comprise entre 10 et 15 M€. Et une enveloppe supplémentaire de 20 M€ devra être débloquée pour réaliser les travaux. Du côté de la Sampdoria, on aimerait ne pas dépasser la barre des 10 M€ dans cet investissement. Les négociations promettent d’être serrées…

Articles populaires

To Top

Send this to a friend

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer