Stades

Tottenham explore une nouvelle piste pour rentabiliser son futur stade

tottenham organisation compétitions esport

Afin d’accroître ses revenus via l’exploitation de sa future enceinte sportive, la direction de Tottenham étudie son entrée dans un nouveau secteur d’activité.

Les dossiers actuellement ouverts par la direction de Tottenham sont nombreux concernant son futur stade. Alors que le Board des Spurs a bouclé dernièrement le financement de son écrin en souscrivant à un prêt de 400 M£ (452 M€) auprès de trois établissements bancaires américains, le club londonien réfléchit actuellement aux pistes à explorer pour rentabiliser au mieux un tel investissement.

Outre l’accroissement des revenus de billetterie et commerciaux lié à l’exploitation de cet outil moderne par l’équipe professionnelle, Tottenham compte développer ses revenus annexes en se lançant dans l’organisation de nouveaux événements. La direction n’a jamais caché ses ambitions autour de son nouveau stade : le club veut développer une véritable zone d’activités capable de générer du chiffre d’affaires en permanence, sans compter exclusivement sur les rencontres des Spurs.

Au-delà de l’accord conclu rapidement avec la NFL concernant l’organisation de plusieurs rencontres par saison, Tottenham songe désormais à accueillir régulièrement des compétitions d’eSport au cœur de son enceinte.

« Notre stade sera disponible pour regarder des compétitions d’eSport. Ces compétitions attirent régulièrement entre 50 000 et 60 000 spectateurs en Corée du Sud et aux Etats-Unis. Cela pourrait constituer une nouvelle opportunité de monétiser notre stade » a ainsi dernièrement confié Donna-Maria Cullen, Directrice Exécutive de Tottenham, aux médias britannique.

Nouvelle manne financière pour Tottenham ?

Selon les informations rapportées par la presse anglaise, Tottenham aurait déjà pris contact avec plusieurs organisateurs de tournois d’eSport. La direction des Spurs aurait fixé le prix de l’hébergement d’une compétition de ce type à hauteur de 3 M£ (3,4 M€) par événement.

Tottenham n’est pas le premier club à chercher à se positionner sur ce nouveau marché. Dernièrement, les clubs du FC Barcelone et de Liverpool FC ont organisé au sein de leur enceinte sportive une compétition de PES. Une organisation qui était liée aux contrats commerciaux négociés entre l’éditeur japonais Konami et les deux clubs concernés.

Evidemment, Tottenham n’explore par exclusivement le monde de l’eSport pour développer les activités autour de son futur stade. La signature au plus vite de contrats permettant d’accroître les activités de la future enceinte des Spurs constitue une priorité pour le Board du club. Car de tels accords faciliteront également le recrutement d’un namer. Tottenham exigerait un montant à hauteur de 20 M£ par saison pour céder les droits de naming de son stade. Un montant jugé très élevé compte tenu des données du marché britannique.

Source photo à la Une : Capture vidéo Youtube (Tottenham)

Articles populaires

To Top

Send this to a friend

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer