Stratégie

La Chinese Super League va modifier son système de transferts

chinese réformes transferts

Afin de réorienter les importants investissements réalisés par les clubs de Chinese Super League, la Fédération Chinoise de Football (CFA) va introduire deux mesures importantes au cours des prochains mois.

Visiblement, le gouvernement chinois n’appréciait pas vraiment la tournure que prenaient les importants investissements réalisés par les grosses entreprises chinoises dans le football. Après avoir freiné plusieurs opérations de rachat de clubs étrangers – notamment la transaction liée au rachat du Milan AC – le pouvoir exécutif chinois a également sommé la CFA de travailler sur un plan de réformes permettant de réorienter les investissements opérés par les clubs de Chinese Super League.

Plus concrètement, le gouvernement chinois souhaite que les clubs de Chinese Super League investissent davantage dans la formation de jeunes talents locaux plutôt que dans l’acquisition à prix délirant de joueurs sur les marchés étrangers !

En effet, au cours des derniers marchés des transferts, la Chinese Super League a battu à 5 reprises le record de l’indemnité la plus importante dépensée par un club asiatique ! Le record en date concerne une transaction réalisée le mois de janvier dernier. Le club de Shanghai SIPG a déboursé 61 M€ pour arracher l’international brésilien Oscar à Chelsea FC.

La CFA veut renforcer la compétitivité de sa sélection nationale

Afin de réduire les importants investissements opérés par les clubs chinois sur les marchés étrangers – conduisant les propriétaires de clubs de Chinese Super League à supporter de lourds déficits structurels – la Fédération Chinoise va introduire deux nouvelles règles lors des prochains mois.

Le premier dispositif sera mis en place dès le prochain mercato estival. Il obligera notamment les clubs de CSL à investir un montant similaire à leur déficit de la balance des transferts dans un fonds spécialement conçu pour favoriser l’éclosion de talents locaux. Les recettes collectées par ce nouveau fonds seront intégralement gérées par la CFA.

Au-delà de la mise en place de ce fonds, la Fédération Chinoise va également introduire de nouvelles règles en matière d’effectifs pour la saison 2018. A partir de l’an prochain, les clubs de CSL seront contraints d’aligner sur le terrain autant de joueurs locaux de moins de 23 ans que d’éléments étrangers.

Les deux règles introduites par la CFA obligeront les clubs dépensiers à se soucier par la même occasion de la formation de jeunes talents locaux. En imposant de telles contraintes, la CFA veut mettre fin  à la politique court-termiste mise en place par la plupart des grands industriels à la tête des clubs de CSL tout en favorisant l’ascension de la sélection nationale chinoise.

Outre l’organisation d’une Coupe du Monde à moyen terme, la Chine souhaite également disposer d’une sélection en capacité de jouer les premiers rôles au niveau international. Or, à ce niveau, les progrès ne sont pas vraiment flagrants. La Chine occupe actuellement le 81ème rang du classement FIFA, bien loin de sa 37ème place acquise en 1998. Mais l’introduction des nouvelles règles en CSL, associée au savoir-faire transmis par les principaux clubs européens en matière de formation, devraient accélérer l’éclosion de nouveaux talents locaux et renforcer la compétitivité de la sélection nationale chinoise lors des saisons à venir.

Source photo à la Une : Capture vidéo Youtube

Articles populaires

To Top

Send this to a friend

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer