Chronique

Chronique : comment réussir le prêt de joueurs entre clubs partenaires ?

manchester city prêt joueurs
Debu55y / Shutterstock.com

Ancien recruteur pour Manchester City FC ou encore Watford et initiateur des formations PFSE, Romain Poirot nous décrit dans cette chronique les mécanismes mis en place lors de prêts de joueurs négociés entre clubs partenaires.

Un prêt de joueur entre clubs partenaires est une formule qui doit être gagnante pour toutes les parties. Dans le cadre d’un prêt, un jeune joueur doit poursuivre sa progression en jouant au plus haut niveau possible afin d’acquérir de l’expérience et de la confiance. Les deux clubs dits partenaires sont liés financièrement – en général, un club phare prend des participations dans des clubs satellites à l’image de Manchester City avec Girona ou encore de l’AS Monaco avec le Cercle Bruges KSV – ou via un partenariat externe comme par exemple Manchester City avec le Celtic FC.

Le club détenant un ou plusieurs clubs satellites forme des jeunes joueurs avec pour objectif de les faire passer professionnel au sein de sa propre structure. Mais disposant parfois de trop nombreux jeunes joueurs au sein de certaines catégories d’âge, le club phare décide alors de prêter certains d’entre eux afin qu’ils s’aguerrissent. Voilà pourquoi un club satellite est fort utile lorsque les postes sont doublés voire triplés et que l’équipe première du club majeur est encore hors de portée pour les jeunes talents.

Dans le scénario de clubs liés financièrement, la proximité entre les différentes entités offre un environnement propice à un suivi du joueur ultra qualitatif ainsi qu’une cohérence dans son parcours de formation et son développement. En effet, une réflexion commune est développée sur la mise en place des modules et méthodes d’entrainement. Il existe également d’importantes interactions entre les staffs techniques des deux clubs. Des conventions techniques sont ainsi définies entre le club prêteur et ses clubs satellites afin que le joueur prenne un maximum de repères dans le cadre de son prêt. Le retour d’information relatif au joueur se fait très rapidement afin d’agir le plus efficacement sur son développement. Dans le cadre de telles collaborations, le club phare peut mettre en avant ses jeunes joueurs tout en transmettant son savoir-faire en termes de formation. Des arguments qui permettront au club d’attirer de nouveaux jeunes talents à fort potentiel. Parmi les exemples de prêts réussis, on peut citer celui de Gaël Kakuta à Arnhem ou encore celui de Thierry Ambrose, prêté par Manchester City au NAC Breda.

Dans le scénario d’un partenariat externe, le club acquéreur est sélectionné plus généralement en fonction des caractéristiques techniques du joueur. Le cadre juridique du prêt offre au jeune joueur une certaine garantie en termes de temps de jeu.  De son côté le club accueillant le joueur effectue une plus-value sportive en faisant venir un élément qu’il n’aurait pu accueillir autrement.

De plus, plus le joueur joue, plus le prêt est intéressant financièrement. Corollaire intéressant pour le club préteur : il dispose d’une vitrine supplémentaire peu onéreuse afin de mettre en valeur ses joueurs. Cela peut permettre à des jeunes d’être vendus à l’issue d’un prêt concluant même si cela n’était pas l’objectif initial. Par exemple Seko Fofana à la fin de son aventure bastiaise réussie (33 matches sur la saison) a été cédé par Manchester City à l’Udinese pour 4 millions d’euros.

Dans la mise en place de tels partenariats, il y a des pièges à éviter. Prêter trop de jeunes joueurs à une même équipe peut déséquilibrer un effectif, et donc nuire aux résultats du club satellite, ainsi qu’à la progression des jeunes. Un équilibre doit être maintenu. Il y a donc 2 dimensions à bien prendre en compte. La dimension économique pour le club préteur, et la dimension sportive pour le club receveur. Cette dernière est toujours plus difficile à mesurer. Une opération réussie est même triplement gagnante. Pour les 2 clubs et surtout pour le joueur qui lance sa carrière professionnelle définitivement !

Par Romain Poirot avec la collaboration de Pierre Nicouleaud

Articles populaires

To Top

Send this to a friend

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer