Interview

« Il ne sert à rien d’opposer le sport à l’esport »

interview esport boris bergerot stakrn
Michal Dziedziak - Shutterstock.com

Comment un club de football peut-il rentabiliser ses investissements dans l’esport ? Doit-il impérativement investir dans cette nouvelle industrie ? Pour mieux comprendre les enjeux liant les deux activités, Ecofoot.fr est parti à la rencontre de Boris Bergerot, Co-Fondateur de la société Stakrn, qui a pour mission de contribuer au développement économique de l’esport et qui accompagne de nombreux clubs sportifs dans leurs investissements dans ce nouveau secteur.

De nombreux clubs professionnels européens ont lancé ces dernières années une division esport pour séduire de nouveaux publics. Une telle stratégie fonctionne-t-elle ? Quels sont les ingrédients à réunir pour faire fonctionner une telle stratégie ?

Tout d’abord, d’un point de vue plus global, nous constatons une convergence entre l’univers du sport traditionnel et celui de l’esport – pratique compétitive du jeu vidéo. Ce constat n’est pas anodin car les deux écosystèmes peuvent s’apporter mutuellement et une partie de la cible est identique – les Millenials 15-35 ans notamment. Le football, mais aussi le basket, le rugby, le hockey, le baseball, la Formule 1 et bien d’autres sports s’intéressent à l’esport.

Dans ce contexte, près de 300 clubs de sports professionnels à travers le monde ont déjà franchi le cap en créant une équipe esport. Il s’agit parfois d’un simple joueur – très souvent sur le jeu FIFA pour les clubs de foot – mais il peut aussi s’agir d’une ou plusieurs équipes sur League of Legends, Rocket League, NBA2K…

Toutes les stratégies esportives mises en place dans le football ne sont pas les mêmes car les enjeux peuvent être différents pour les dirigeants des clubs. Citons par exemple quelques-uns des objectifs qui peuvent être visés par un club de football qui souhaiterait se lancer dans l’esport :

  • rajeunir sa communication
  • booster sa stratégie social media et développer sa fan base
  • toucher une nouvelle cible et la fidéliser
  • organiser des événements esport dans les enceintes sportives
  • intéresser de nouveaux sponsors
  • améliorer sa notoriété (Brand Awareness)
  • créer de nouvelles expériences mêlant sport et esport

Tous les clubs de football ne sont pas dotés des mêmes moyens financiers et n’ont, évidemment, pas tous le même degré de connaissance du fonctionnement et des enjeux de l’esport. Ainsi nous constatons que beaucoup de clubs accompagnés par notre agence Stakrn Agency ont un réel besoin de conseils pour éviter une opération “one-shot” qui ne serait pas profitable pour l’image et les finances du club.

logo starkrn

Le ROI (ndlr : retour sur investissement) purement financier d’une team esport n’est pas aussi aisé à appréhender que dans le foot traditionnel. Sponsoring, ticketing, merchandising, droits médias sont les principales sources de revenus de l’industrie du ballon rond. Ce n’est pas le même cas dans l’esport qui est, en très grande majorité des cas, un nouveau support de communication pour le club et non un business lucratif à court terme.

Les ingrédients à prendre en compte pour mener à bien une stratégie esportive au sein d’un club de foot sont :

L'accès à la totalité de l'article est réservé à nos abonnés Ecofoot Premium


Pas encore abonné à Ecofoot Premium ? S'abonner à Ecofoot Premium, c'est :

  • Accéder à 100% des contenus Ecofoot en ligne
  • Recevoir chaque semaine notre magazine numérique avec nos meilleurs contenus en version enrichie
  • Soutenir le développement d'un média que vous appréciez


  • Articles populaires

    To Top

    Send this to a friend

    En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

    Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

    Fermer