Economie

Fair-Play Financier : trois nouveaux clubs sanctionnés par l’UEFA

sanctions uefa fair-play financier
Ververidis Vasilis / Shutterstock.com

L’UEFA a prononcé de nouvelles sanctions à l’encontre de trois clubs européens pour non-respect des règles du fair-play financier. Décryptage.

Si les cas du Paris Saint-Germain ou encore de Manchester City FC attirent particulièrement l’attention de la presse européenne ; les experts de l’UEFA travaillent sur une multitude de dossiers en cette fin d’année 2018.

Et plusieurs dossiers dernièrement étudiés par la chambre de jugement de l’ICFC ont donné lieu à d’importantes sanctions prononcées en cette fin de mois de décembre. Le club le plus touché par les dernières sanctions prononcées par l’UEFA est le FK Vardar.

Alors que l’UEFA a pointé des retards de paiement non-conformes aux règles du Fair-Play Financier au sein de la comptabilité du club macédonien ; l’ICFC a décidé de le sanctionner d’un an d’interdiction de Coupe d’Europe. Une sanction qui sera applicable en 2019-20 ou 2020-21, en fonction des résultats du club. Une sanction qui pourra être levée si le FK Vardar fournit à l’UEFA une preuve des paiements dus avant le 31 janvier prochain. Le club a également écopé d’une amende de 100 000 €.

Mêmes causes, mêmes effets pour le club du PFC Levski Sofia. La formation bulgare dispose néanmoins d’un délai plus important pour lever sa sanction. En effet, le Levski a jusqu’au 28 février prochain pour fournir à l’UEFA la preuve de ses paiements dus à ses salariés et autres fournisseurs. La formation bulgare a également écopé d’une amende de 100 000 €.

Autre club concerné par les arriérés de paiement : Sporting Clube de Portugal. La sanction a été en revanche plus clémente avec la formation lisboète. Le club a reçu de la part de l’UEFA une amende de 50 000 € et il ne risque aucune exclusion de compétition européenne. Une clémence qui est due à l’effacement des arriérés de paiement réalisé dernièrement par le Sporting CP.

Enfin, le Milan AC a annoncé en début de semaine vouloir saisir le Tribunal Arbitral du Sport pour contester la décision dernièrement rendue par l’UEFA à son encontre. L’instance européenne avait alors décidé de sanctionner le club lombard d’une amende de 12 M€ pour déficits excessifs. L’UEFA a également ordonné au Milan AC de retrouver l’équilibre budgétaire d’ici trois saisons.

Une saisie du TAS qui ne constitue pas une nouveauté pour le Milan AC. Les dirigeants Rossoneri ont procédé de la même manière l’été dernier pour contester l’exclusion du club des compétitions européennes. Une procédure qui avait alors abouti, permettant au Milan AC de réintégrer l’édition 2018-19 de l’Europa League.

Articles populaires

To Top

Send this to a friend

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer