Economie

Girondins de Bordeaux : M6 continuera à soutenir financièrement le club

girondins de bordeaux soutien financier m6

Nicolas de Tavernost, Président du groupe M6, a réaffirmé son intention de soutenir le développement du club aquitain.

Alors qu’un éventuel désengagement de M6 des Girondins de Bordeaux a été évoqué à plusieurs reprises au cours des dernières années, l’actionnaire du club aquitain semble plus que jamais prêt à épauler financièrement son club pour l’aider à maintenir sa compétitivité sportive. Dans un contexte où la concurrence s’est considérablement accrue au cours des derniers mois.

Lors d’un entretien publié aujourd’hui au sein du quotidien L’Equipe, le Président du Directoire de M6, Nicolas de Tavernost, a réaffirmé haut et fort la volonté de l’actionnaire de poursuivre le soutien financier accordé aux Girondins.

« Cela fait un certain temps qu’on finance un déficit pour le club. L’an dernier, il s’élevait à 8 M€. On sera encore en déficit sur l’année 2017 […] Cette année, on a continué à investir parce qu’il y a un renforcement de la L1. Ce n’était pas le moment de lever le pied » a ainsi indiqué Nicolas de Tavernost.

En effet, les Girondins de Bordeaux ont constamment présenté un résultat d’exploitation déficitaire supérieur à 10 M€ au cours des derniers exercices selon les éléments communiqués par la DNCG.

Et contrairement à d’autres clubs français, les Girondins n’ont pas intégralement couvert les pertes grâce aux cessions de joueurs opérées sur le marché des transferts. A l’image d’un club comme le Stade Rennais, les Girondins ont pu compter sur les injections réalisées par son actionnaire pour couvrir son déficit opérationnel.

Girondins de Bordeaux : vers le retour à l’équilibre budgétaire ?

Toutefois, Nicolas de Tavernost ne compte pas renflouer éternellement les caisses du club aquitain. Et le dirigeant de M6 espère s’appuyer sur une nette hausse des droits TV de la Ligue 1 à moyen terme pour permettre aux Girondins de retrouver l’équilibre budgétaire.

« On se situe aujourd’hui dans un contexte de relance du championnat. Les ressources suivront. Les compagnies de téléphone, Canal +… ils vont tous se battre pour les droits TV […] Nous attendons l’appel d’offres des droits TV avec beaucoup d’intérêt. Les clubs auront plus de ressources » a ainsi ajouté le dirigeant de M6.

Pour le moment, le football professionnel français perçoit un peu moins de 750 M€ de revenus télévisuels bruts domestiques par saison. Engagée jusqu’en 2020 avec les diffuseurs actuels, la LFP prépare actuellement avec minutie le prochain appel d’offres. Mais peu d’informations ont circulé jusqu’à présent au sujet de la procédure.

Néanmoins, l’ensemble du football professionnel français espère franchir la barre symbolique du milliard d’euros de revenus TV domestiques par saison. Nicolas de Tavernost compris.

Source photo à la Une : Wikipedia.org – CC BY-SA 4.0

Articles populaires

To Top

Send this to a friend

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer