Interview

« Le National est un championnat riche en bons joueurs »

interview laurent ré agent de joueurs

Ecofoot.fr a eu la chance cette semaine de s’entretenir avec Laurent Ré, agent de joueurs et fondateur de l’agence Football Marketing. Lors de cet entretien, Laurent Ré est revenu sur son métier tout en dressant les principales caractéristiques d’une bonne relation entre un joueur et son représentant. Propos recueillis par Pierre Nicouleaud.

Comment avez-vous choisi d’embrasser la carrière d’agent de joueurs ? 

Le football me manquait. Etant plus jeune, je voyais énormément de matchs. Je me déplaçais dans de nombreux stades en France et en Europe. Mais j’ai été contraint de mettre un frein à cette passion lors de la naissance de mes enfants.

En voyant autant de matchs, vous détectez forcément de bons éléments. Mais, en étant inconnu dans le milieu, votre avis n’est pas considéré à sa juste valeur et on vous prend pour un hurluberlu. Pourtant, certains joueurs dont j’avais découvert le talent ont fini en Ligue 1 voire en équipe de France.

N’ayant pas eu l’opportunité de devenir recruteur ou directeur sportif pour assouvir ma passion du football, je me suis alors lancé dans une carrière d’agent afin de gravir les échelons. J’ai débuté avec deux ou trois numéros de téléphone. Et aujourd’hui, je me suis constitué un réseau européen, voire mondial !

Au départ, j’ai collaboré avec des petits agents. Puis, je me suis rapidement fait un nom dans le secteur. J’ai pu représenter de grands joueurs grâce à certaines collaborations. Désormais, mon agence Football Marketing est reconnue officiellement par la Fédération Belge.

Dans ce milieu, il ne faut pas avoir peur de prendre des coups pour apprendre. Désormais, je suis reconnu dans le secteur pour ma franchise et ma culture footballistique. Je ne suis pas là pour vendre du rêve. J’essaie d’orienter au mieux les choix de mes joueurs, tout en leur rappelant l’importance du respect du maillot porté.

De combien de joueurs gérez-vous la carrière ? 

Nous gérons la carrière d’une vingtaine de joueurs de tous les niveaux. Football Marketing  est une agence en plein développement. Nous gérons la carrière de joueurs professionnels, amateurs et des espoirs très prometteurs.

Quels sont vos championnats de prédilection ?

La France reste notre marché de prédilection. Pour exercer en France, Football Marketing possède un agent FFF qui nous représente sur ce marché. Personnellement, j’aime bien le championnat de National car c’est une compétition riche en bons joueurs.

D’une manière générale, de plus en plus de clubs professionnels recrutent au niveau amateur. Et notre connaissance des divisions inférieures est notre grand atout ! Nous recevons des demandes de toute l’Europe !

En-dehors du marché français, nous apprécions également beaucoup la Belgique. C’est un championnat très intéressant, notamment pour les joueurs français. Malheureusement, de nombreux acteurs du football français sous-estiment encore le niveau de ce championnat.

Pouvez-vous nous donner quelques noms de joueurs dont vous gérez les intérêts ?

Nous sommes actuellement sur le point de signer avec deux joueurs de L1. En L2 nous gérons la carrière de Corentin Schmittheissler qui évolue actuellement au RC Strasbourg. En National nous suivons la carrière de Quentin Guyon qui joue à Pau. Nous gérons également la carrière d’autres joueurs qui évoluent à Châteauroux, Dunkerque, Belfort… Sans oublier bien évidemment les joueurs de CFA ou encore ceux qui sont en Belgique.

Nous représentons également des espoirs qui évoluent dans les équipes de jeunes de l’OM, de Nîmes, de Valenciennes ou encore de Strasbourg. Depuis le mois de septembre dernier, nous avons décidé exclusivement de travailler sous mandat.

Comment sélectionnez-vous les joueurs avec lesquels vous décidez de collaborer ?

Premièrement, nous répondons aux sollicitations de joueurs qui nous contactent directement. Suivant leur profil, nous leur proposons un plan de carrière objectif et réaliste. En retour, nous leur demandons d’appliquer nos conseils avec rigueur. Nous leur proposons des outils pour les aider dans leur travail. Par exemple, nous mettons à disposition un coach mental dans l’accompagnement de certains joueurs.

A la différence d’autres agences, nous n’attendons pas qu’un joueur devienne bon pour le représenter. Nous sommes actifs dans sa progression. Nous ne prétendons pas transformer tous les joueurs en Ronaldo mais nous mettons tout en œuvre pour faire progresser nos joueurs tout en leur assurant un bon plan de carrière.

Au-delà des contacts entrants, nous cherchons également à cibler de bons joueurs qui peuvent s’inscrire dans notre vision du football.

Selon vous, quelles qualités sont requises pour devenir un bon agent de joueurs ?

Cela dépend de la signification du « bon agent ». Vous pouvez très bien gérer la carrière d’un grand nom alors que vous avez échoué sur plusieurs dossiers par le passé. Certains agents font signer un maximum de joueurs pour avoir la chance de voir une pépite éclore ! Mais ils ne contribuent en rien dans la réussite de leur joueur.

Nous n’adoptons pas du tout cette philosophie chez Football Marketing. Pour nous, un bon agent est celui qui va contribuer à la progression de son joueur, qui va l’accompagner tout au long de sa carrière. Représenter des joueurs qui sont titulaires dans des grands clubs, ce n’est pas toujours simple mais ce n’est pas le même métier. Est-ce plus difficile de transférer Paul Pogba à Manchester United ou de faire signer un joueur amateur au sein d’un club professionnel ? Chez Football Marketing, nous parvenons régulièrement à faire monter nos joueurs dans des divisions supérieures. Et il faut batailler ferme pour réussir à conclure de tels dossiers !

La dernière loi votée par le Sénat visant à préserver l’éthique du sport, à renforcer la régulation et la transparence du sport professionnel, et à améliorer la compétitivité des clubs intègre des articles visant à mieux contrôler les activités des agents, notamment via la DNCG. Que pensez-vous de ces nouvelles mesures ?

Je trouve cela très bien. Il faut toujours être vigilant. Il est très important de se renseigner sur les activités de son agent avant d’engager une collaboration.

Si vous souhaitez prolonger la discussion, n’hésitez pas à suivre les comptes Twitter de Laurent Ré  ou de Pierre Nicouleaud 

Source photo à la Une : Laurent Ré / Football Marketing

Articles populaires

To Top

Send this to a friend

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer