Interviews morgan potier interview sco angers

Publié le 11 septembre, 2015 | par Pierre Nicouleaud

Interview exclusive de Morgan Potier, directeur marketing & commercial du SCO Angers

Ecofoot.fr a eu la chance cette semaine de s’entretenir avec Morgan Potier, directeur commercial et marketing du SCO Angers. Ce fut l’occasion d’évoquer l’actualité commerciale du club de Maine et Loire qui a pleinement réussi sa transition entre L2 et L1…

Bonjour Monsieur Potier, pouvez-vous nous décrire votre rôle au sein du SCO Angers ?

Je suis directeur commercial et marketing du SCO Angers. Je gère deux centres de profits pour le club : le sponsoring et le merchandising. L’image est aussi importante vis à vis des partenaires. Un aspect d’autant plus important que nous sommes entrés dans une nouvelle dimension cette saison.

Comment est organisé votre service commercial ? Externalisez-vous certaines tâches ?

Non, tout est internalisé au sein du club. Nous sommes trois dans le service. Une assistante et un commercial junior m’accompagnent dans mes missions.

Quelle est la stratégie commerciale du club avec la montée ?

Nous voyons la différence surtout en volume de travail. Les taches sont plus nombreuses car nous sommes passés d’un rayonnement régional à national avec la montée en Ligue 1. L’exposition médiatique n’est plus du tout la même. Cependant, la stratégie n’a pas changé.

Ressentez-vous les effets de la montée commercialement ?

Oui ! Nous sommes passés de 260 à 360 partenaires au sein du club. Ce qui va entrainer un doublement du chiffre d’affaires cette saison par rapport à la précédente. Nous n’avons pas perdu de sponsors entre la L2 et la L1, malgré une forte montée en gamme. C’est une vraie satisfaction car cela montre que nous savons fidéliser nos partenaires.

Avez-vous modifié votre politique de billetterie ?

Nous avons augmenté les tarifs, mais nous restons dans le bas du marché. Nous sommes les moins chers concernant la partie abonnements. La politique est à la hausse par rapport à la L2, mais elle reste abordable. Cette hausse tarifaire est due à l’attractivité du spectacle qui a également augmenté avec l’accession en Ligue 1.

Quelle est la stratégie de partenariats du SCO Angers ?

Nous sommes ouverts à tout type de partenariats et de partenaires, de la TPE à la multinationale. Nous adaptons nos offres en fonction de ce que recherchent les entreprises. La segmentation se fait naturellement. En revanche, nous prospectons beaucoup moins qu’en L2. Nous avons beaucoup d’appels entrants. Nous récoltons aussi les fruits de la prospection des saisons passées. Ca fait plaisir. Nous apprenons à gérer un nouveau métier, avec plus de suivi clientèle et plus de fidélisation.

Quelle est la nature du partenariat récemment signé avec Bodet ?

Bodet est désormais partenaire majeur au même titre que Scania par exemple. C’était un partenaire moins présent l’année passée. Nous avons signé pour une saison, mais l’idée est de poursuivre sur plusieurs exercices. Pour le moment, j’ai eu des retours qui montrent qu’ils sont très satisfaits des premières retombées. C’est positif aussi pour l’image du club.

bodet sco angers

Bodet a décidé d’intensifier son engagement avec le SCO Angers en apparaissant en tant que sponsor maillot lors des rencontres disputées à l’extérieur. crédit photo : angers-sco.fr

Quelles sont les activations marketing prévues avec Bodet ?

Bodet est présent sur la face avant des maillots extérieurs. Il y a également une activation pour des places à l’extérieur. Ils sont présents sur la panneautique de Jean Bouin. Enfin l’entreprise bénéficie de prestations d’hospitalités.

Est-ce important d’avoir des entreprises régionales comme partenaires ?

Oui car nous savons d’où nous venons. 100% des partenaires maillot ont leur siège social dans le département. On a su fédérer ces grosses entreprises de Maine et Loire.  Cela nous permet d’investir dans les infrastructures.

Pouvez-vous nous donner une ventilation de votre chiffre d’affaires prévisionnel ?

On va dépasser les 4,5 M€ de revenus sur la partie sponsoring pour la première année de L1. Tous nos partenaires sont très importants. C’est essentiel dans notre métier.

Avez-vous quelques données chiffrées à ajouter  ?

Nous sommes 7 000 abonnés grand public, car nous avons décidé de plafonner la commercialisation de nos abonnements à ce niveau. Nous voulons aussi maximiser les revenus matchday à Jean Bouin. En L2 nous étions environ 2600 abonnés. Cela fait une progression de près de 170%. C’est une vraie fierté !

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à vous inscrire à notre newsletter foot-business. 


A propos du contributeur / de la contributrice

Passionné par le football, diplômé d'un master 2 en management des organisations sportives, je souhaite partager avec vous ma lecture du foot business et décrypter ce monde intriguant. Spécialiste des stades et de la gestion. Co-fondateur de Management-sportif.com



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Back to Top ↑