lnr politique environnementale
Interview

« Le rugby se doit d’être un exemple dans le domaine de l’écoresponsabilité »

Icon Sport

Traditionnellement, le rugby professionnel français jouit d’une bonne réputation en matière de politique environnementale et sociétale. Une réputation loin d’être usurpée : les différentes parties prenantes du monde de l’ovalie intègrent depuis de nombreuses années les enjeux RSE à leur fonctionnent. Et elles ne cessent de monter en puissance pour répondre à des objectifs toujours plus ambitieux. Lors d’un entretien accordé à Ecofoot.fr, Thomas Otton, Directeur RSE et Communication de la Ligue Nationale de Rugby, revient sur les derniers projets engagés par la LNR dans le domaine environnemental.

Au mois de mai dernier, la Ligue Nationale de Rugby a annoncé la conclusion d’un partenariat avec Fair-Play For Planet. La LNR s’engage ainsi dans une démarche de labellisation de sa politique environnementale. Pouvez-vous revenir sur le périmètre de ce partenariat ? Concernera-t-il exclusivement l’organisation des rencontres de la phase finale de TOP 14 ?

Avec la signature de ce partenariat avec Fair Play for Planet et les équipes de Julien Pierre, la Ligue Nationale de Rugby poursuit le développement de son engagement environnemental initié il y a déjà plusieurs années. En 2017, nous étions par exemple déjà co-rédacteurs et signataires de la Charte des 15 engagements éco-responsables du Ministère des Sports et du WWF France, confirmant ainsi que la responsabilité environnementale était au cœur des préoccupations du rugby professionnel.

Le rugby se doit d’être un exemple dans le domaine de l’écoresponsabilité et de l’implication sociétale. En devenant la première ligue de sport professionnelle à s’engager, nous devons être à la hauteur des transformations et des enjeux de notre société sur les questions environnementales et traduire les valeurs de notre sport par des actions concrètes et mobilisatrices.

C’est en ce sens que nous déployons depuis quelques années sur nos phases finales par exemple un plan de mobilité douce, un travail sur les achats et l’approvisionnement responsable, la diminution et la gestion des déchets. Cela représente un travail important côté coulisses et ce n’est pas toujours visible, mais nous avons la volonté de continuer à déployer ces actions. Notre démarche se veut très humble et réaliste.

La labellisation de Fair Play for Planet va d’abord concerner les demi-finales (Nice) et la finale (Saint-Denis) du TOP 14 de cette saison car ce sont des événements organisés et opérés par la LNR. Le référentiel d’audit élaboré par les équipes de Julien Pierre et de l’ADEME (Agence de la transition écologique) nous semble complet et adapté à nos besoins et à nos objectifs de développement. Nous travaillons dès à présent sur le respect des milieux, la gestion des sols, la gestion des déchets, des achats, de l’alimentation, ou encore sur les conditions d’accessibilité pour les personnes en situation de handicap, afin d’être ensuite audités sur ces questions lors de ces événements.

Quelle place occupent aujourd’hui les enjeux environnementaux dans la politique de développement de la LNR ? Comment les dossiers sont-ils traités ? La LNR s’est-elle dotée d’un service dédié à la prise en compte des enjeux environnementaux ?

L'accès à la totalité de l'article est réservé à nos abonnés Ecofoot Premium


Pas encore abonné à Ecofoot Premium ? S'abonner à Ecofoot Premium, c'est :

  • Accéder à 100% des contenus Ecofoot en ligne
  • Recevoir en avant-première nos magazines numériques
  • Soutenir le développement d'un média que vous appréciez


  • Magazine N°81


    « Le rugby se doit d’être un exemple dans le domaine de l’écoresponsabilité »
    To Top
    Send this to a friend