Stratégie

L’OL poursuit son développement en Chine

ol développement chine

L’Olympique Lyonnais compte profiter de sa tournée estivale en Chine pour renforcer sa notoriété au sein de l’Empire du Milieu et accélérer certains projets initiés aux côtés de son nouveau partenaire, IDG Capital.

L’Olympique Lyonnais n’est clairement pas en vacances en Chine. Outre la préparation de l’équipe première – qui affronte aujourd’hui l’Inter à Nankin dans le cadre de l’International Champions Cup – la direction du club lyonnais compte profiter de ce séjour pour faire le point sur les projets de développement initiés au sein de l’Empire du Milieu.

Alors que les projets du club mis en place en Chine sont désormais coordonnés par la structure Beijing OL FC ltd – joint-venture détenue par l’OL et IDG Capital – Jean-Michel Aulas a l’intention de rencontrer demain les différents dirigeants de la nouvelle unité afin de mettre en place les prochaines étapes du développement lyonnais en terres chinoises.

Interrogé dernièrement pas nos confrères de L’Equipe, Xing Hu, Directeur Général de Beijing OL FC ltd a réalisé un état des lieux des premiers dossiers concrétisés par l’OL depuis la création de la nouvelle structure. Les premiers travaux menés par Beijing OL FC ltd se sont notamment concentrés sur la transmission du savoir-faire du club rhodanien en termes de formation.

Ainsi, selon les informations dévoilées par Xing Hu, l’OL a déjà signé des partenariats avec deux académies de clubs amateurs situées respectivement à Shanghai et Chongqing. Et l’OL cherche actuellement à nouer une troisième collaboration à Shenzhen.

Pour animer les différents partenariats, l’OL compte former des éducateurs francophones au sein de son propre centre de formation. Des éducateurs qui seront par la suite chargés de rédiger un « pitchbook » visant à transmettre le savoir-faire du club aux jeunes Chinois.

L’OL a besoin d’un renforcement de l’exposition de la L1 sur le marché chinois

Si Xing Hu n’a donné aucune indication sur le modèle économique adopté concernant la conclusion des premiers partenariats, l’OL devrait profiter de ces accords pour approfondir ses réseaux sur ce nouveau marché tout en réalisant un travail de notoriété auprès du grand public.

[ssp id= »2525″ embed= »true » width= »100% »]

Toutefois, afin de donner nouvelle dimension à sa stratégie d’internationalisation, l’OL aura également besoin d’une meilleure exposition de la Ligue 1 sur le territoire chinois. Et dans ce domaine, la Ligue 1 ne fait pas partie des bons élèves selon Xing Hu.

« La L1 sort d’une bonne saison mais pas grand-chose n’a évolué sur le marché chinois. Les matchs ne sont pratiquement pas diffusés en Chine » a ainsi dernièrement indiqué le dirigeant de Beijing OL FC ltd.

Pour Xing Hu, la Ligue 1 devra obligatoirement à l’avenir planifier des rencontres en fin de matinée/début d’après-midi afin d’intéresser les diffuseurs chinois. Une piste qui est déjà explorée depuis plusieurs saisons par certains championnats européens, dont la Liga ou encore la Serie A.

Lors du dévoilement de son planning de réformes au mois d’avril dernier, Didier Quillot, Directeur Général de la LFP, a exprimé sa volonté d’organiser des rencontres de Ligue 1 à 13h. Un test prévoyant la diffusion de deux rencontres à cet horaire inédit va ainsi être mis en place en cette saison 2017-18.  Suffisant pour convaincre les diffuseurs chinois ?

Source photo à la Une : Twitter (OL)

Articles populaires

To Top

Send this to a friend

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer