Droits TV

Premier League : vers une nouvelle hausse des droits TV domestiques ?

hausse droits tv domestiques premier league

Alors que le Board de la Premier League prépare consciencieusement son prochain appel d’offres TV, certains analystes prédisent une nouvelle envolée des prix en raison d’une intensification de la concurrence sur le marché britannique.

Bénéficiant déjà des plus importantes recettes télévisuelles des compétitions sportives européennes, la Premier League devrait être en mesure de battre un nouveau record de revenus TV à partir de la saison 2019-20.

Mais alors que les spécialistes prédisaient plutôt, jusqu’à présent, une envolée des montants déboursés par les diffuseurs internationaux – grâce à l’intérêt croissant suscité par la compétition notamment sur les marchés d’Asie-Pacifique – la Premier League pourrait bien connaître également une nouvelle forte inflation sur son marché domestique.

D’après différentes études menées dernièrement par plusieurs établissements financiers dont Citigroup, le diffuseur Sky va devoir débourser une enveloppe globale supplémentaire estimée aux alentours de 1,8 Md£ (2 Mds€) pour conserver ses différents lots pour la période 2019-22 !

Le principal diffuseur de la Premier League reverse actuellement une somme de l’ordre de 1,4 Md£ (1,5 Md€) par saison pour retransmettre 126 rencontres de championnat anglais en direct par exercice. Sky devrait donc consentir à une hausse de 600 M£ (660 M€) par saison pour conserver ses droits !

Cette hausse importante sur le marché domestique s’expliquerait par l’intérêt croissant manifesté par les acteurs du web pour les droits TV des compétitions sportives. Dernièrement, Amazon est parvenu à devancer le groupe Sky sur le marché britannique en proposant 10 M£ pour retransmettre les rencontres de tennis de l’ATP World Tour.

Premier League : une hausse des droits TV domestiques plus mesurée ?

Toutefois, certains experts du marché audiovisuel britannique se montrent sceptiques quant aux conclusions des dernières analyses financières produites. Pour Mike Darcey, ancien haut responsable chez Sky, l’inflation des droits TV domestiques de Premier League ne devrait pas dépasser le taux de 15% lors du prochain appel d’offres.

[ssp id= »1371018403″ embed= »true » width= »100% »]

« Je ne pense pas que nous ayons encore atteint le point culminant. Mais mon instinct me dit que nous nous en sommes rapprochés. La marge de manœuvre concernant la rentabilité des investissements va se réduire de plus en plus » a ainsi indiqué Mike Darcey à nos confrères du Guardian. Mike Darcey ne croit pas non plus en l’hypothèse d’une entrée d’un acteur du net concernant l’acquisition de droits TV domestiques.

Le prochain appel d’offres des droits TV de Premier League – concernant normalement la période 2019-22 – sera évoqué lors de la prochaine assemblée des actionnaires, qui se déroulera le 07 septembre prochain. Le lancement de la procédure est normalement prévu pour la fin d’année 2017 pour une attribution des lots en début d’année 2018.

Nul doute que le Board du championnat anglais aura entre-temps réfléchi à la meilleure procédure à adopter – système d’enchères, découpages des lots… – pour optimiser la croissance de ses revenus télévisuels sur son marché domestique et à l’étranger. Un domaine dans lequel la Premier League a plutôt bien réussi au cours des dernières années…

Source photo à la Une : Pixabay.com – CC0 1.0

Articles populaires

To Top

Send this to a friend

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer