Economie

Pourquoi l’Atletico de Madrid se désengage-t-il du RC Lens ?

rc lens changement actionnarial
IDN / Shutterstock.com

Annoncé depuis plusieurs semaines par la presse régionale, le RC Lens a officialisé hier le départ de l’Atletico de Madrid de son capital social.

L’annonce fera moins de bruit que les soubresauts traversés par le club artésien sous l’ère Mammadov. Mais elle a tout de même son importance. Via un communiqué publié sur son site officiel, le RC Lens a ainsi officialisé la vente des parts détenues par l’Atletico de Madrid dans son capital social.

Associé à la holding luxembourgeoise Solferino lors de l’opération de rachat du RC Lens conclue à l’été 2016, le club madrilène compte céder l’intégralité de ses part – soit 34,6% du capital social – à son partenaire. Solferino va donc devenir l’unique actionnaire du club artésien. Une requête sera déposée dans les prochains jours au Tribunal de Commerce de Paris pour entériner ce changement actionnarial.

Selon les informations communiquées par le RC Lens, ce mouvement actionnarial a été opéré à l’initiative de Solferino. La firme luxembourgeoise souhaiterait alors devenir le seul actionnaire de référence du club, contribuant ainsi à sa stabilisation financière. Une décision qui était attendue depuis plusieurs semaines, en raison notamment du départ d’Ignacio Aguillo, représentant de l’Atletico de Madrid, du Board du club.

« En tant que passionné de football, je suis particulièrement heureux de la concrétisation de cet accord, qui illustre le renouvellement de notre engagement au sein du club mythique de Lens. Je souhaite remercier l’Atlético de Madrid qui a été à nos côtés, un partenaire stratégique de confiance à l’occasion des premiers chantiers opérés lors de la reprise du Racing Club de Lens » a ainsi commenté Joseph Oughourlian, actionnaire majoritaire de Solferino, holding détenant désormais l’intégralité du capital social du RC Lens.

Si le communiqué précise que cette opération a été menée à l’initiative de Solferino, ce désengagement de l’Atletico interroge sur la politique actuellement menée par le club madrilène. Car ce désengagement du RC Lens intervient seulement quelques mois après un premier retrait capitalistique réalisé au sein de la franchise indienne de l’Atletico Kolkata.

[ssp id= »102029299″ embed= »true » width= »100% »]

En effet, au mois de juillet dernier, la direction du club madrilène a signifié sa volonté de se désengager de la franchise d’ISL en cédant ses parts – soit 25% du capital social – à l’actionnaire majoritaire. Miguel Angel Gil Marin, patron de l’Atletico, avait alors expliqué ce mouvement par des divergences de vue concernant la politique à mener, notamment en termes de formation. Pour le dirigeant madrilène, cet investissement ne permettait pas également de valoriser pleinement l’image de l’Atletico en Inde.

Par la même occasion, l’Atletico de Madrid avait alors signifié sa volonté de miser sur son propre réseau d’académies pour développer l’image internationale du club plutôt que de prendre des participations dans des clubs professionnels satellites. Une décision qui pourrait en réalité dissimuler une baisse des ambitions, à l’heure où le club madrilène cherche un nouveau partenaire pour accroître sa marge de manœuvre financière.

Néanmoins, le club d’Antoine Griezmann n’a pas complètement abandonné sa politique de prise de participations dans des clubs internationaux : l’Atletico a finalisé au mois de mars dernier son entrée au capital du club mexicain de l’Atletico San Luis. Mais en se désengagent de Kolkata puis du RC Lens, l’Atletico de Madrid ne souhaite visiblement plus s’inspirer de la stratégie efficiente mais onéreuse menée par Manchester City pour développer son image sur les marchés internationaux.

Articles populaires

To Top

Send this to a friend

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer