Stades

River Plate : vers la construction d’un nouveau stade ?

river plate nouveau stade
Diego O. Galeano / Shutterstock.com

Alors que le club de Buenos Aires souhaite depuis plusieurs années évoluer dans une enceinte moderne, la direction des Millonarios semble avoir tranché entre modernisation d’El Monumental et construction d’une nouvelle enceinte. Décryptage.

Après avoir remis à flot les comptes du club et redresser sensiblement sa compétitivité sportive, le président Rodolfo D’Onofrio va devoir s’attaquer à un nouveau sujet sensible lors des saisons à venir. Evoquée à maintes reprises dans les médias par le passé, le club de River Plate ne s’est jamais réellement positionné concernant la modernisation de son enceinte sportive.

Exploitant aujourd’hui un stade mythique mais devenu trop vétuste pour assurer la croissance du club – El Monumental a été inauguré en… 1938 – Rodolfo D’Onofrio commence tout doucement à indiquer sa piste prioritaire afin de permettre à River Plate de bénéficier d’un stade moderne à moyen terme.

« En interne, nous devons définir si nous souhaitons moderniser El Monumental ou construire un nouveau stade. Je fais partie de ceux qui pensent que le club doit construire un nouveau stade à proximité du Monumental, dans un périmètre de 400 mètres. Mais nous devons désormais analyser les aspects économiques et financiers, tout en tenant compte des arguments des pros et des antis nouveau stade » a ainsi dernièrement concédé Rodolfo D’Onofrio lors d’une interview accordée au média Perfil.

Prenant d’importantes précautions en évoquant ce sujet extrêmement sensible aux yeux des supporters-socios de River Plate, le président du club de Buenos Aires a clairement affiché sa préférence pour la construction d’un nouveau stade. Une solution qu’il juge plus économique qu’une modernisation d’El Monumental, même si le quartier choisi est l’un des plus chers de Buenos Aires. « Parfois, les fans ne veulent pas quitter leur stade mythique. Mais d’autres clubs l’ont fait avant nous à l’image de l’Atletico de Madrid ou de l’Athletic Bilbao » indique ainsi Rodolfo D’Onofrio pour appuyer son choix.

Coupe du Monde 2030 : une occasion à saisir pour River Plate ?

Et le projet de construction d’un nouveau stade pourrait connaître un gros coup d’accélérateur en raison d’une conjoncture favorable. En effet, le trio Argentine-Uruguay-Paraguay est déjà candidat à l’organisation de la Coupe du Monde 2030, l’édition du Centenario. Pour pouvoir concurrencer au mieux les autres dossiers – la Chine ambitionnerait en coulisse de se lancer dans la bataille – le trio sud-américain va devoir donner des garanties quant à la modernisation de son parc de stades.

Toutefois, Rodolfo D’Onofrio ne compte pas profiter de cette opportunité pour demander différentes rallonges budgétaires aux collectivités afin de faire financer le projet. « Je pense que les clubs argentins peuvent mener à bien leur projet de stade sans que l’Etat ne mette un seul centime » a alors exprimé fermement le patron de River Plate.

Un enjeu financier et sécuritaire important pour River Plate

L’option nouveau stade permettrait également à River Plate d’éluder la problématique du stade de repli durant les travaux de modernisation d’El Monumental. Une question qui peut fragiliser l’avancée de tels projets. Les difficultés rencontrées par la direction de Chelsea FC pour trouver un stade de repli à Londres – agglomération qui ne manque pourtant pas d’enceintes sportives – ont pesé dans la décision dernièrement prise par le Board des Blues.

D’autant que l’enjeu est loin d’être anecdotique pour River Plate. Le club argentin génère lors de chaque saison une quinzaine de millions d’euros de revenus via l’exploitation de son enceinte – montant qui comprend également les cotisations des socios du club. Un montant qui représente près d’un tiers du chiffre d’affaires du club.

Outre l’accroissement de ses revenus de billetterie – notamment dans le domaine B2B – River Plate espère également renforcer la sécurité en se dotant d’un nouveau stade. « Le FAN ID mis en place en Russie était une excellente mesure. Personne ne pouvait rentrer dans les stades sans s’être enregistré au préalable. C’est une mesure beaucoup plus facile à mettre en place que les projets évoqués par le passé dans le football argentin » a alors assuré le président de River Plate. Gagner le défi de la sécurisation des stades sera un élément déterminant pour River Plate mais également pour la fédération argentine pour obtenir la Coupe du Monde 2030.

Une convergence des intérêts qui pourrait bien faire avancer ce projet de nouveau stade…

Articles populaires

To Top

Send this to a friend

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer