Stades

L’AS Roma cherche à boucler le financement de son futur stade

as roma financement nouveau stade
bestino / Shutterstock.com

Après avoir bataillé près de 5 ans pour obtenir les autorisations administratives pour bâtir son nouveau stade, la direction de l’AS Roma s’active désormais pour boucler le financement des travaux.

L’AS Roma parviendra-t-elle bientôt à déménager du vieillissant stade olympique de Rome ? Le club romain a réalisé un grand pas en avant début décembre en parvenant – après de longues années de tractations et de redéfinition du projet – à obtenir le feu vert des autorités locales concernant son projet de nouveau stade.

Pour autant, le dossier n’est pas encore complètement ficelé. Pour pouvoir donner corps à ce projet de nouvelle enceinte de plus de 50 000 places assises bâtie dans le quartier de Tor di Valle, l’AS Roma doit désormais parvenir à boucler un budget conséquent permettant de financer les travaux de construction du stade.

Selon les informations dernièrement ébruitées par le média transalpin Il Sole 24 Ore, la direction du club de la Louve serait dernièrement entrée en contact avec l’établissement financier Goldman Sachs afin d’étudier diverses solutions de financement.

Ce n’est pas la première fois que le groupe américain travaille aux côtés du club romain. En 2015, les équipes de James Palotta avait déjà sollicité Goldman Sachs afin d’obtenir une ligne de crédit à hauteur de 175 M€, permettant de refinancer la dette de la Roma.

Néanmoins, dans le cadre du projet de nouveau stade, une option moins conventionnelle pourrait être choisie pour financer les travaux. Au lieu d’ouvrir une nouvelle ligne de crédit, Goldman Sachs pourrait jouer le « simple » rôle de bookrunner au sein de l’opération. Le stade serait alors financé par une émission d’obligations, souscrites par des acteurs institutionnels.

Au total, l’AS Roma compterait lever entre 300 et 400 M€ à travers une telle opération pour pouvoir financer les travaux de construction du stade et certains projets annexes liés à cette nouvelle enceinte. Une opération qui ne parait pas irréalisable pour divers spécialistes des marchés financiers. L’énorme quantité de liquidités actuellement en circulation au sein des marchés européens permet aux clubs d’avoir accès plus facilement à des méthodes de financement moins conventionnelles. L’Inter a également lancé dernièrement une émission d’obligations de l’ordre de 300 M€.

La direction de l’AS Roma devrait être en mesure de divulguer plus de précisions quant au financement de son projet de nouveau stade durant le premier semestre de l’année 2018.

Articles populaires

To Top

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer