classement budget ligue 2
Economie

Classement des budgets de Ligue 2 – 2021-22

Icon Sport

Contrairement aux perspectives envisagées avant l’éclatement de la crise sanitaire et des droits TV, les clubs de Ligue 2 vont devoir se serrer la ceinture en cet exercice 2021-22 sous peine de rencontrer de vives difficultés à équilibrer leur compte de résultat. Eclairage.

« Le budget a été réduit de 20 % cette année. L’ensemble du club est concerné, y compris la réduction des salaires des joueurs de l’équipe première. Nous espérons que plus de jeunes joueurs seront introduits, certaines des dépenses inutiles des années précédentes étant rectifiées cette saison. » Le ton est ainsi donné par James Zhou, propriétaire et président de l’AJ Auxerre, lors d’un entretien donné à L’Yonne Républicaine.

Alors que les clubs de Ligue 2 BKT comptaient massivement sur la hausse importante des droits TV liés à l’entrée en vigueur des nouveaux contrats et aux ventes massives de joueurs pour augmenter considérablement leur masse salariale sans craindre de lourds déficits ; les pensionnaires de L2 ont dû considérablement reconfigurer leur budget prévisionnel en raison d’un changement drastique de conjoncture au cours des 16 derniers mois.

Ainsi, le budget prévisionnel moyen pour cette saison 2021-22 de Ligue 2 s’élève aux alentours de 11,5 M€. Un montant qui est en baisse de 1,5 M€ par rapport aux budgets prévisionnels de la saison 2020-21, à une époque où les clubs pensaient encore percevoir des dotations télévisuelles en hausse en raison des sommes promises par Mediapro.

Le TFC leader du classement

Malgré un montant revu à la baisse de près de 25%, le Toulouse Football Club dispose toujours du budget le plus conséquent de L2 en cet exercice 2021-22, avec un montant de l’ordre de 20 M€. En plus des difficultés communes aux autres clubs du championnat, le TFC doit également supporter une division par deux de l’aide accordée aux clubs relégués conformément aux règlements de la Ligue de Football Professionnel. A noter également que le TFC, accompagné d’Amiens SC, a saisi le Conseil d’Etat au mois d’avril dernier pour contester la baisse des aides à la relégation initialement promises par la LFP à l’issue de la saison 2019-20.

💰 La caisse d’aide aux clubs relégués, quésaco ?

Définies au sein du règlement administratif de la Ligue de Football Professionnel, les conditions de versement de l’aide aux clubs relégués prévoient l’attribution d’une dotation aux clubs descendant en Ligue 2 BKT afin de leur permettre de faire face aux effets de la sanction économique de la relégation sportive. Cette caisse est financée par les produits de la Ligue de Football Professionnel et son montant est défini chaque année par le Conseil d’Administration de la LFP.

Le montant de cette aide est notamment fixé en fonction de l’ancienneté du club en L1. Les clubs éligibles ne pourront bénéficier de cette aide que pendant la première et l’éventuelle deuxième saison suivant leur relégation sportive. L’aide prévue pour la deuxième saison est égale à la moitié de celle prévue pour la première.

Initialement, au titre de sa relégation à l’issue de la saison 2019-20, le TFC devait percevoir 18 M€. Mais, en raison de la crise liée aux droits TV et au désistement de Mediapro, la somme versée par la LFP a finalement été divisée par deux. Une décision qui a fortement déplu à la direction du TFC : cette dernière a décidé au mois d’avril dernier de saisir le Conseil d’Etat pour faire valoir ses droits. Un recours auquel s’est joint également le club d’Amiens SC, dont le montant de l’aide aux clubs relégués a également été divisé par deux pour les mêmes motifs.

Concernant les clubs relégués de L1 à l’issue de la saison 2020-21, ces derniers ne figurent pas, de façon surprenante, aux premiers rangs de la hiérarchie financière du championnat. Avec un budget prévisionnel de 15 et 11 M€, le DFCO et le Nîmes Olympique pointent respectivement au 6ème et au 10ème rang de ce classement. Deux clubs qui ont très certainement pris en compte des hypothèses prudentes, ne comptant visiblement pas sur d’importantes plus-values sur le marché des transferts pour équilibrer un déficit d’exploitation.

Du côté des promus, le SC Bastia devrait disposer d’un budget de 7,5 M€. Et Michel Mallet, Président de Quevilly Rouen Normandie, nous confirmait au mois de juin dernier travailler sur une hypothèse de budget prévisionnel de l’ordre de 6 M€. Un montant qui est similaire à celui de l’USL Dunkerque.

Quel budget pour le SM Caen ?

Seulement 19 clubs figurent dans ce classement 2021-22 des budgets de Ligue 2. Et pour cause : aucune donnée n’a pour le moment filtré concernant le budget prévisionnel du SM Caen. L’an dernier, déjà, sa direction s’était refusée à divulguer toute donnée financière en amont de la saison.

Cependant, les comptes dernièrement divulgués par la DNCG concernant l’exercice 2019-20 permettent d’en savoir plus sur la situation du SM Caen. Lors de cet exercice interrompu avant son terme, le club normand a supporté des charges opérationnelles à hauteur de… 26,5 M€ ! Un montant qui classait alors à l’époque les Malherbistes au 5ème rang de L2.

Toutefois, au cours des derniers mois, le SM Caen s’est attelé à drastiquement réduire la voilure. Le club a notamment cherché à baisser sa masse salariale en réduisant son nombre de joueurs sous contrat professionnel ou encore en mettant en place un PSE (ndlr : plan de sauvegarde de l’emploi) à destination des salariés administratifs. Avec pour objectif d’acter environ 25 départs. Des économies qui devraient permettre au club d’afficher des charges opérationnelles en-dessous de la barre des 20 M€ même si aucun montant n’a à ce jour été communiqué.

Classement des budgets de Ligue 2 – 2021-22
To Top
Send this to a friend